Un verre de vin serait équivalent à une heure de sport intensif..

Par
627K
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

facebook

Partager sur Facebook

Nos prières auraient-elles été entendues ?  Cela semble presque trop beau pour être vrai... Pourtant, voici encore une bonne nouvelle pour les buveurs de vin !

Selon une étude portant sur les bénéfices du vin rouge sur la santé, nous pourrions tirer à peu près les mêmes bénéfices en buvant du vin qu'en une heure de pénibles exercices physiques.

Alors si vous vous sentez coupable parce que vous avez la flemme d'aller faire votre jogging aujourd'hui après une dure journée de travail, installez vous confortablement, relaxez-vous, et buvez un bon verre de vin à la place. 

Crédit photo :basschiropractic.com

Pas convaincu ? On ne vous en veut pas, c'est vrai que dit comme ça, c'est plutôt difficile à croire... C'est pourquoi voici quelques explications supplémentaires.

Bien sûr, la découverte des vertus du vin rouge (à petite dose) n'a rien d'une nouveauté : On a tous au moins une fois entendu dans notre vie qu'un verre de vin au repas est bon pour la santé. 
Mais le coup du pinard qui remplace la séance de sport... Ça, avouez-le, on ne vous l'avait encore jamais faite !

En fait, les chercheurs de l'Université d'Alberta, au Canada, ont analysé les différents éléments contenus dans la plupart des vins rouges. Entre autres bonnes choses, le vin contient une très grande quantité de résvératrol, un polyphénol qui a des effets extrêmement positifs sur le cœur, mais également sur les muscles, les os...
Il s'agit en outre d'un puissant antioxydant et, en ce qui s'agit de préserver les cellules, le résvératrol est à peu près aussi efficace qu'une séance de sport. Bien sûr, vous vous en doutiez, il ne faut pas compter sur le vin pour gagner de la masse musculaire ou pour maigrir, ce serait trop beau... Mais c'est déjà plutôt pas mal, non ?
À noter qu'on trouve également de bonnes quantités de résvératrol dans certains fruits secs, comme par exemple les cacahuètes. Avis aux amateurs d'apéro !

Cette recherche permettrait d'expliquer en partie ce que les diététiciens appellent le "Paradoxe français" : D'un côté, les français fument beaucoup, consomment une quantité importante de graisses animales et végétales et pourtant la santé publique en France est relativement bonne si on la compare à celle des anglo-saxons. 

Malheureusement, tout cela ne s'applique qu'au vin rouge. Donc, cette bouteille de chardonnay ou de sauvignon-blanc que vous avez dans votre frigo ne vous sera d'aucun secours.
Comme toutes les bonnes médecines, attention aussi à ne pas sur-doser : L'abus d'alcool, lui, n'est pas reconnu pour être particulièrement bon pour la santé... Au delà d'un verre par jour, les effets néfastes de l'alcool prennent le dessus sur les effets positifs des éléments contenus par le vin.

Cet article vous a plu ? n'hésitez pas à le partager !
Source : Sciencedaily
Commentaires