Voici les 10 métiers les plus couramment exercés par les psychopathes — Et vous, vous exercez l'une de ces professions ?

Par
12 742
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

facebook

Partager sur Facebook

Quelle est l’image qui vous vient en tête, si je vous demande d’imaginer un psychopathe ? Un serial killer fou armé d’une hache, un tordu qui séquestre des petits enfants pour les découper à la tronçonneuse ?

 

En fait, les psychopathes ne sont pas tous comme ceux que l’on se représente dans la culture populaire, popularisés notamment par le biais des films d’horreur. La vérité, c’est que la vaste majorité d’entre eux n’ont même rien à voir avec tout cela !

Médicalement et psychologiquement parlant, la psychopathie renvoie à un manque profond d’émotions « humaines ». Elle se traduit par un manque d’empathie, une indifférence froide, une absence totale du sentiment de culpabilité, et une tendance à blâmer autrui. Le psychopathe n’est pas forcément celui qui assassinera toute sa famille à la machette, c’est avant tout une personne qui est prête à tout pour arriver à ses fins, qui ne semble éprouver aucune émotion et qui fait preuve d’un grand cynisme.

Malgré le fait que « psychopathe » signifie littéralement « esprit malade », il ne s’agit pas d’une maladie mentale.

 

 

Bref, un véritable psychopathe, c’est plus « Le loup de Wall Street » que « Massacre à la tronçonneuse », vous l’aurez compris. Et il se trouve que l’on croise des psychopathes tous les jours, dans la rue, en nous rendant au travail, sans même les remarquer. Le monde en est rempli… et ils semblent affectionner certains corps de métier plus que d’autres.

 

Kevin Dutton, un chercheur en psychologie et sociologue de l’Université d’Oxford, a passé une grande partie de sa vie à étudier les personnes psychopathes. Au cours de centaines d’entretiens avec des personnes atteintes de ce trouble de la personnalité, il a pu créer une liste des professions les plus couramment exercées par les psychopathes.

 

Et vous, votre métier est-il dans cette liste ? 

 

1. Les patrons (PDG et autres hauts cadres)


Les hautes sphères du monde des affaires sont pleines de métaphores sympas : vous devez être un « tueur », être « impitoyable » niveau business... et si vous réussissez on vous considérera comme un « requin ». Quelle ambiance merveilleuse pour qu’un psychopathe puisse totalement s’épanouir, pas vrai ?


Et ce n’est pas juste un simple cliché : plusieurs études suggèrent qu’environ 4% des patrons pourraient être qualifiés de psychopathes. C’est-à-dire quatre fois plus que dans la société dans son ensemble. Est-ce que l’absence d’émotions est un avantage pour réussir, ou bien est-ce la position en elle-même qui peut conduire certaines personnes à devenir cyniques ? Mystère.

 

Après, il y a certainement aussi plein de patrons très sympas… On espère juste que le vôtre ne fait pas partie de ces fameux 4 %.

 

2. Les avocats


Il y a énormément de psychopathes dans les tribunaux, et la majorité ne se trouve pas forcément sur le banc des accusés… Quand on y réfléchit, le métier d’avocat est assez bizarre : vous êtes conduit à vous détacher de votre propre sens de la morale. Ce n’est pas forcément les choses qui vous paraissent justes que vous devrez défendre, c’est votre client, avant tout. Si vous vous retrouvez à devoir assurer la défense d’un violeur, votre job consistera essentiellement à convaincre la cour que ce qu’il a fait n’est pas si grave, afin de réduire sa peine le plus possible.

 

Alors si même les avocats honnêtes sont confrontés à ce problème de morale (qui fait d’ailleurs toute la difficulté de ce métier), je vous laisse imaginer le cas des avocats dits « véreux » ! Ces derniers sont la définition même du parfait petit psychopathe : mensonges, tricherie, magouilles, et une obsession pour le profit qui les pousse à faire les coups les plus bas sans sourciller.

 

L’un des avocats interrogé par Kevin Dutton explique ainsi, lors de l’entretien : « Profondément enfoui en moi, il y a un serial killer qui se cache dans l’ombre, quelque part. Je le garde occupé en l’amusant avec de la coke, de la Formule 1, des putes et des contre-interrogatoires brillants. »

 

Ça promet…

 

 

3. Les personnalités médiatiques (principalement radio et TV)


Ça paraît plutôt logique, non ? Bien sûr, toutes les personnes qui travaillent dans l’industrie des médias ne sont pas forcément des dangereux psychopathes… Mais il semble que c’est le genre d’environnement qui peut rendre certaines personnes complètement cinglées, détachées de la réalité et dénuées de toute compassion. Je vous laisse chercher par vous-mêmes, les exemples ne manquent pas…

 

4. Les commerciaux et autres personnes travaillant dans la vente


Dans Travailler avec des monstres : comment identifier et vous protéger des psychopathes sur votre lieu de travail, John Clarke explique qu’avoir un psychopathe dans votre équipe peut s’avérer être en réalité une très bonne chose, sur le plan professionnel.

 

« Le psychopathe peut faire un excellent commercial, s’il s’avère qu’il est aussi intelligent qu’il est cynique et superficiel, » écrit-il. « Une étude réalisée en 2001 par Marc Hamer a démontré que des performances de vente supérieures étaient associées avec un plus haut niveau de narcissisme, et avec un détachement vis-à-vis des émotions et des sentiments. »

 

5. Les chirurgiens


Pour le coup, il faut avouer que c’est plutôt surprenant. Si ces personnes œuvrent au quotidien pour sauver la vie des autres, ils devraient, au contraire, être très empathiques et dévoués vis-à-vis de leur prochain, pas vrai ?

 

Eh bien, en effet, les docteurs et les infirmières font partie des professions étant les moins susceptibles d’attirer les psychopathes. Les chirurgiens, en revanche, c’est tout l’inverse — et Docteur House n’est pas un cas unique. Au final, c’est plutôt logique quand on y réfléchit : ils ont une certaine position de pouvoir, et ils doivent être capables de prendre des décisions tout en gardant la tête froide, sans se laisser influencer par leurs émotions. Et il se trouve que les psychopathes excellent dans ce domaine.

 

Un chirurgien doit être précis avant tout, ne pas être perturbé par le fait qu’il taille dans de la chair humaine, qu’il manipule des organes vitaux, et que la vie de leur patient dépend entièrement de lui.

 

 

6. Les journalistes


L’écrivain Jeff Cash, qui était visiblement bien inspiré, a écrit que  « L’un des indices que vous avez des tendances psychopathes, c’est sans doute une prédisposition à vouloir à tout prix être journaliste de presse. »  

 

« On peut sombrer dans la folie bien trop facilement dans le monde du journalisme, et n’importe quel reporter qui a été obligé de batailler contre un agent des relations publiques détestable, après ses heures de travail, vous le dira.

Voir votre nom inscrit, jour après jour, sur les pages d’un journal national est bien assez pour transformer même le plus humble des hommes en une véritable fontaine de narcissisme. Et encore, ce n’est rien en comparaison du complexe de supériorité de ceux qui apparaissent à la télévision. »

 

Heureusement, chez Demotivateur, on n’est pas comme ça.

 

7. Les agents de police


C’est assez dérangeant comme constat… Mais les personnes qui sont chargées de maintenir l’ordre et la paix sont peut-être bien celles qui sont le plus susceptibles d’y contrevenir.

 

Selon une étude analysant les rapports de violence domestique, « les familles de policiers comptent 2 à 4 fois plus de violences domestiques que la population générale ».

 

8. Les prêtres


Voilà qui est plutôt amusant. Les hommes d’Église ne sont-ils pas censés promouvoir la paix, l’amour de leur prochain et rendre le monde meilleur ? Comme on le voit malheureusement, tous ne sont pas animés par de bonnes intentions.

 

Les psychopathes pourraient être attirés par ce genre de métier, car cela leur donne l’opportunité d’exercer un pouvoir et une pression morale sur les autres. De nombreux télévangélistes américains ont ainsi été accusés d’être des pervers narcissiques, mégalomanes et manipulateurs.

 

 

9. Les Chefs cuisiniers


Le chef cuisinier Gordon Ramsay a dit une fois, lors d’une interview, que « Les cuisiniers sont des gros barrés. IIs sont complètement fous dans leurs têtes. Ils sont obsédés par eux-mêmes, pleins d’insécurités et de faux-semblants, et surtout, ce sont des gros psychopathes. Tous, sans exception. »

 

Cela peut être assez flippant d’imaginer ça, quand on sait que ces mecs manipulent d’énormes couteaux à longueur de journée, mais si vous avez déjà bossé en cuisine, vous voyez peut-être de quoi je vous parle ici. Pour Ramsay, cela s’explique par une combinaison de deux choses : travailler avec des gens qui les énervent, et être des perfectionnistes un peu perchés.

 

« Certains cuistots se ruinent, empruntent de l’argent, ils se tuent à la tâche en bossant comme des malades pendant plus de 100 heures par semaine. Au final, ils arrivent à réunir assez d’argent pour ouvrir leur propre resto, et dans les huit minutes suivant l’ouverture, un espèce de gros enculé aura posté sur Trip Advisor " C’est le pire repas que j’aie jamais mangé ". Vous comprenez, maintenant, pourquoi les cuisiniers deviennent complètement barges ? »

 

Il faut avouer que cette explication a le mérite d’être convaincante.

 

 

10. Les fonctionnaires


Il n’est pas vraiment étonnant d’imaginer qu’un mec qui a décidé de bosser aux impôts ou dans l’administration puisse être un genre de psychopathe à la base. Certains fonctionnaires ont le pouvoir, avec un simple coup de tampon, de ruiner votre vie ou votre journée (rayez les mentions inutiles). Et les psychopathes sont en général avides de ce genre de pouvoir.

 

L’administration est une bête sadique, créée par des sadiques, qui crée d’autres sadiques. C’est pour ça qu’ils font exprès d’ouvrir un guichet sur dix : ils aiment nous regarder souffrir.

Source : higherperspectives
Commentaires