Âgé de 21 ans à peine au moment de la Seconde Guerre Mondiale, il avait dessiné tout son quotidien afin de rapporter ce qu'il vivait. Un témoignage étonnant et poignant sur la guerre

Par
1 025
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Âgé d'à peine 21 ans, pendant la Seconde Guerre Mondiale, le jeune soldat Américain Victor A. Lundy avait décidé de raconter ses journées et de témoigner de son quotidien dans son carnet à dessins.

Entre le feu, les bombes, les moments de détente, la mort de ses amis, les parties de dés et les verres de cognac offerts par des habitants, tout est documenté en dessins et croquis, livrant un portrait inédit, étonnant et surtout poignant de cette guerre. 

Aujourd'hui, le soldat Lundy a 92 ans. Il a fait don de ses vieux carnets à la Library of Congress des États-Unis. Voici quelques-uns de ses dessins

 Victor A. Lundy
25 Août 1944 : dans le train du convoi militaire
  Victor A. Lundy
1er Juin 1944 : En attente du jour de paye - on joue nos cigarettes au craps
  Victor A. Lundy
16 Septembre 1944 : La maison dans laquelle Kave et Al se sont faits offrir un poulet rôti et du cognac — Marie et Joseph
  Victor A. Lundy
19 Juin 1944 : En pleine préparation d'une attaque — le Sergent Jaffe
 Victor A. Lundy
 9 Juin 1944 : Ted Hynn
 Victor A. Lundy
 10 Mai 1944 : "Shep"
 Victor A. Lundy
 (Date inconnue) : Notre maison
  
Victor A. Lundy
19 Septembre 1944 : Position allemande camouflée, plage de Quinéville 
 Victor A. Lundy
 14 Mai 1944 : Un dimanche
   Victor A. Lundy
 28 Août 1944 : Vue depuis la caserne
 Victor A. Lundy
6 Juin 1944 : "Shep"
 Victor A. Lundy
 6 Juin 1944 :  Bill "Shep" Shepard
 Victor A. Lundy
 19 Septembre 1944 : Bourg de Lestre
 Victor A. Lundy
 1er Juin 1944 : Home Sweet Home
  Victor A. Lundy
21 Septembre 1944 : Un bout du mur Atlantique. 6 hommes de la compagnie L blessés ici, 6 tués — Quineville
 Victor A. Lundy
 7 Septembre 1944 : Prêts à partir
 
Victor A. Lundy
 1er Novembre 1944 : Une patrouille Allemande a pris Hirshberg aujourd'hui / "Pat" (le sergent Patenaude) ajuste son tir avec les mortiers 60 mm, devant le 3ème régiment
 Victor A. Lundy
 2 Septembre 1944 : Ponton de promenade
 
 Victor A. Lundy
13 Septembre 1944 : Perçant la ligne de Siegfried, un raid aérien au-dessus de l'Allemagne. Aperçu lors d'une promenade matinale
 Victor A. Lundy
 1er Novembre 1944 : L'un des 4 hommes d'une patrouille Allemande, qui n'est pas revenu
 Victor A. Lundy
Source : Library of Congress
Commentaires