Une chaîne de magasins britannique a retiré les sections « filles » et « garçons » ainsi que toutes les étiquettes des rayons enfants pour lutter contre les stéréotypes de genre

Par
7 308
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Au Royaume-Uni, la chaîne de grands magasins John Lewis a décidé de retirer toutes les étiquettes « garçon » et « fille » de ses vêtements pour enfants... Afin « d'éviter de renforcer les stéréotypes liés au genre », a fait valoir la direction dans un communiqué de presse.

Les étiquettes unisexes ne mentionnent donc pas un hypothétique sexe auquel le vêtement est supposé appartenir : au lieu de ça, elles indiquent tout simplement « Boys & Girls » (garçons et filles) ou « Girls & Boys », sur tous les vêtements de 0 à 14 ans. Cela permet de lutter contre les stéréotypes qui associent certaines couleurs, métiers, activités à un genre féminin ou masculin. Ces étiquettes concernent donc les t-shirts d'astronautes, les licornes, les shorts... mais également pour les jupes ou encore les robes !

Les panneaux délimitant les sections « garçons » et « filles » ont, eux aussi, été enlevés des magasins. À la place, un nouveau rayon spécifique aux vêtements unisexes a fait son apparition, dans lequel on trouvera des jeans, des sweats et des robes ornées de figures aussi variées que des dinosaures, des petits soldats ou encore des vaisseaux spatiaux.

John LewisJohn Lewis

John Lewis

John Lewis

John Lewis

John Lewis serait la première grande chaîne de magasins à instaurer la neutralité de genre dans ses rayons enfants. 

Si l'initiative a été largement saluée par un grand nombre d'internautes, d'autres personnes ont critiqué la décision de l'établissement, la jugeant « préjudiciable » voire carrément « dangereuse ». Campaign for Real Education, un groupe de pression d'extrême-droite britannique, a ainsi commenté : « Nous pensons que le fait d'enlever ces étiquettes informatives peut porter à confusion. Il semblerait que le politiquement correct continue sa marche, et la grande question est de savoir si cela va dans la bonne direction.  »

Chris McGovern, porte-parole du groupe, déclare que « si d'autres magasins s'y mettent, cela risque de devenir un grave problème. Si tout le monde se met à suivre cette mode (sic) de la suppression du genre, j'ai bien peur  que cela se transforme en un plus ample mouvement qui finira par rendre les enfants et les adultes confus. »

Chris McGovern s'indigne encore :  «  Il s'agit d'un phénomène dangereux de vol d'identité de genre, qui dit qu'il n'y a pas de différence entre les garçons et les filles alors qu'il y en a bien sûr une. » 

De leur côté, les personnes favorables au projet se sont, au contraire, enthousiasmées par le message porté par le magasin : "C'est une excellente nouvelle, nous espérons que d'autres marques feront de même. Un T-Shirt ne devrait pas être autre chose qu'un T-shirt, et pas un ''T-shirt pour filles'' ou un ''T-shirt pour garçons''." 

Source : Dailymail.co.uk
Commentaires