Novak Djokovic ouvre un restaurant proposant de la nourriture saine, gratuit pour ceux qui sont dans le besoin

Par
18 542
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Avec 12 tournois du Grand Chelem à son actif, le serbe Novak Djokovic est considéré à juste titre comme l'un des meilleurs tennismen de l'histoire. Mais au-delà de ses performances sportives remarquables, il est un autre terrain sur lequel il sait se distinguer : sa tendance à utiliser la fortune qu'il a amassée au fil de ses victoires — estimée à près de 185 millions d’euros — pour soutenir les personnes qui sont dans le besoin.

Il a récemment décidé d'ouvrir un restaurant à Belgrade... Avec une petite particularité intéressante : il servira gratuitement les sans-abri et les précaires. Ces derniers peuvent donc entrer librement et se voir offrir l'addition, en se mêlant aux autres clients «payants». Pour lui, il ne s'agit que d'un juste retour, afin de « redonner à la Serbie ce que la Serbie [lui] a donné. »

CEN

« J'ai gagné assez d'argent pour nourrir toute la Serbie »

Cette philanthropie du tennisman pour son pays est loin d'être une première. Ayant été contraint de fuir avec sa famille les 80 jours de bombardement de Belgrade par les forces de l'OTAN lorsqu'il était enfant, Novak Djokovic a juré de s'investir pour aider la Serbie et le peuple serbe à faire face aux coups durs. Il a donc fondé la Novak Djokovic Foundation, une organisation caritative qui a pour but de soutenir les indigents dans son pays, notamment au travers d'efforts pour l'éducation des enfants défavorisés. 

« L’argent n’est pas un problème pour moi. J’ai gagné assez d’argent pour pouvoir nourrir toute la Serbie, » a déclaré le sportif lors de l'annonce de l'ouverture de son restaurant.  « Je pense que la Serbie le mérite, après tout le soutien qu’elle m’a apporté. »

Il s'agira du troisième restaurant ouvert par l'athlète serbe, par ailleurs féru de gastronomie et fils de restaurateurs. Dans ce nouvel établissement, des repas sains, équilibrés et goûteux seront servis à une clientèle variée, puisque ses portes seront ouvertes à toutes les bourses. Outre le fait de permettre l'intégration sociale et une certaine mixité des classes sociales dans un seul espace, Djokovic voit également dans son projet un moyen de fournir une alimentation saine et de qualité à ceux qui en ont le plus besoin :

« L’alimentation est le combustible auquel j’attribue toute ma réussite. De toutes les choses que j’ai expérimentées dans ma vie de sportif, une alimentation saine est ce qui m’a le plus changé. »

Une belle preuve d'amour pour la Serbie. Même s'il réside aujourd'hui à Monaco, Novak Djokovic n'a pas oublié son pays pour autant et œuvre régulièrement pour appuyer financièrement l'état des Balkans et ses habitants les moins fortunés. En mai 2014, il avait par exemple fait don de tous ses gains remportés lors de sa victoire au Masters de Rome aux sinistrés de son pays, victimes d'inondations sans précédent.

Commentaires