Au large de la Sardaigne, un homme vit seul sur une île depuis 28 ans après s'y être échoué !

Par
20 586
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

C’est une histoire d’amour comme il y en a très peu. Une histoire d’amour entre un homme et la nature qui dure depuis bientôt 28 ans !

Tout a commencé en 1989, lorsque Mauro Morandi et son catamaran se sont trouvés à la dérive entre la Sardaigne et la Corse. La force des vagues l’a emmené sur les rives de l'Île Budelli, une magnifique île italienne au nord de la Sardaigne.

Crédit photo : Michele Ardu

Sur cet Île, il n’y trouve pas grand-chose mis à part un gardien qui devait partir deux jours plus tard. Mauro Morandi s’est mis alors à réfléchir, profondément déçu par notre société, il a décidé de vendre son catamaran et prendre la place du gardien.

Crédit photo : Michele Ardu

L’homme, âgé de 78 ans aujourd’hui, est tombé totalement sous le charme de l’île et il faut dire qu’on le comprend ! L’île de Budelli fait parti des sept îles qui composent le Parc National de l’Archipel de la Maddalena et elle est considérée comme étant la plus belle.

Crédit photo : Michele Ardu

La grande particularité de Budelli est qu’elle n’a que des plages de sable rose produit par les coraux et les coquillages réduits en poussière par les vagues. Une particularité qui lui a valu d’être désignée dans les années 90 comme étant d’une “haute valeur naturelle” par le gouvernement italien.

Crédit photo : Michele Ardu

Aujourd’hui, certaines zones sont fermées au public pour protéger cet écosystème rare et fragile.

Crédit photo : Michele Ardu

Après 3 ans de bataille juridique entre un homme d’affaires néo-zélandais et le gouvernement italien, l’île de Budelli est devenue en 2016, la propriété du Parc National de l’Archipel de la Maddalena.

Crédit photo : Michele Ardu

Une victoire en demi-teinte puisque le Parc a contesté le fait que Mauro Morandi vive sur cette île !

Mais heureusement pour l’homme, le public a protesté via une pétition pour qu’il puisse continuer à couler des jours heureux sur son île ! La pétition a récolté plus de 18 000 signatures et a empêché les politiciens locaux de mettre à exécution l’expulsion de Mauro Morandi.

Crédit photo : Michele Ardu

Son île, Mauro Morandi ne veut jamais la quitter, espérant même y finir ses jours et voir ses cendres s’envoler dans la brise de Budelli.

Crédit photo : Michele Ardu

La solitude n’est pas un problème pour lui. Sa vie, il l’a consacrée à protéger Budelli et à expliquer à ses visiteurs en quoi la protection d’un tel écosystème est importante. Loin d’enseigner des faits scientifiques barbants, l’homme apprend aux touristes à ne pas voir la beauté du monde mais la ressentir en fermant les yeux.

Crédit photo : Michele Ardu

Durant l’été, Mauro Morandi reste une vingtaine de jours sans recevoir la visite d’un seul être humain. La solitude n’est pas une fatalité pour l’être humain, les scientifiques pensent même qu’elle génère la créativité.

Crédit photo : Michele Ardu

Et ces quelques moments de quiétude offrent à Mauro Morandi l'occasion de se ressourcer, de créer des sculptures en bois ou de prendre des photos de son île.

Crédit photo : Michele Ardu

Avec le développement croissant de la région italienne, une société internet a décidé de relier le bijou de Morandi au reste du monde. Une idée qui ne lui déplaît pas et qui lui donne même l’espoir que, grâce aux photos qu’il postera de sa belle île en mer, les habitants du monde auront envie de prendre soin de leur planète !

Crédit photo : Michele Ardu

Commentaires