Des pyramides d'Égypte aux drakkars des Vikings... On sait enfin comment les chats se sont propagés sur Terre... et ont conquis le monde !

Par
1 228
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

En travaillant sur des traces ADN présents sur des restes de chats vieux de plusieurs milliers d’années, des scientifiques ont réussi à remonter aux origines de la conquête du monde par nos chers félins.


Aujourd’hui, les chats sont devenus les stars du web, chouchoutés par tous les humains à travers le monde. Pourtant, on n’a jamais vraiment su comment nos félins préférés avaient fait pour être omniprésents sur la Terre.

francesoir.fr


Désormais, on en sait plus grâce au travail d’une équipe de chercheurs européens qui a réalisé une étude génétique sur des restes de chats datant d’il y a 15 000 ans jusqu’au XVIIIème siècle. Publiée dans la revue Nature, l’étude s’attarde sur la manière avec laquelle les chats se sont approprié notre planète.


Sur une trentaine de sites archéologiques en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique, les chercheurs ont récupéré 209 dépouilles de chats sur lesquels ils ont extrait l’ADN mitochondrial, transmis par la mère. Ainsi, ils ont pu retracer leur parcours historique pour expliquer leur omniprésence. Celle-ci a été déterminée par deux vagues successives de peuplement, selon les scientifiques.

giphy.com


La première vague eut lieu il y a près de 12 000 ans, autour du croissant fertile, que l’on situe dans le Proche-Orient et le Moyen-Orient. Cette région fut appelée comme cela car elle désigne une bande de terres cultivables, grâce à un climat pluvieux, d’Israël à l’ouest de l’Iran, en passant par la Palestine, la Jordanie, la Syrie, le Liban, le sud-est de la Turquie, le nord et l’est de l’Irak.


Cette période historique correspond tout simplement au développement de l’agriculture. Sur ces terres agricoles, les chats avaient trouvé leur rôle parfait aux yeux des hommes : celui de nettoyeur en s’attaquant aux rongeurs qui pouvaient détruire les cultures.


Cependant, ce n’est que des milliers d’années plus tard que les chats ont commencé à peupler l’Eurasie et l’Afrique, à partir d’une souche présente en Égypte, où le félin était rangé au rang de divinité. Par ailleurs, les chercheurs ont attesté la date de leur domestication vers 1700 avant J.-C. en Égypte.

Renata Apanaviciene / Shutterstock.com


Le chat en question était le « Felix silvestris libyca », qui est communément connu aujourd’hui comme le chat sauvage d’Afrique ou le « chat ganté ». Il serait l’ancêtre du chat domestique que nous connaissons tous. En effet, selon l’étude, ses descendants ont été identifiés en Afrique subsaharienne, en Turquie, en Bulgarie et jusqu’au nord de l’Allemagne, sur un site Viking datant du VIIIème siècle.


Très efficaces sur les cultures agricoles, protégeant les aliments contre les rongeurs, les chats ont épousé la même vocation à l’heure d’embarquer sur les navires, expliquant leur arrivée massive en Europe. Conquêtes, expéditions commerciales ou découvertes, les chats ont été de toutes les aventures de l’Histoire de l’Humanité.

wisgoon.com


Eva-Maria Geigl, l’une des auteures de l’étude et généticienne à l’Institut Jacques Monod à Paris, reconnaît néanmoins que les origines du chat restent partiellement mystérieuses : « Nous ne connaissons pas l’histoire des anciens chats. Nous ne savons pas d’où ils sont venus, ni comment ils se sont dispersés. »


L’étude présentée dans la revue n’a donc pas dévoilé tous les mystères mais reste en cours de développement. Il s’agit là seulement de premiers indices sur les origines de la conquête du monde par les chats, et ces derniers doivent être bien satisfaits de garder encore quelques secrets…

voyages-au-japon.com

Incroyable comme étude, n’est-ce pas ?
Commentaires