Il pose un seau d'eau avec une caméra au milieu du désert pour filmer toute une journée entière et voir ce qu'il se passe... Le résultat est génial !

Par
4 207
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

John Wells habite aux États-Unis, quelque part dans le désert du Texas. Longue barbe blanche et casquette noire vissée sur le crâne, il a fait le choix de vivre au milieu de la rocaille, en essayant d'être le plus indépendant possible, et de faire de son mode de vie alternatif une expérience quotidienne du développement durable — un véritable laboratoire de la vie rurale. Cela fait déjà quelques années que le bonhomme a déménagé de New York pour vivre « au beau milieu de nulle part »,  troquant le bruit et la fureur de la grande ville pour une vie paisible, loin des hommes et en communion avec la nature.

C'est ici, dans ce désert, qu'il a construit sa propre maison de A à Z, fonctionnant à l'énergie solaire et avec un système de compostage,  pour moins de 1 500 euros. Sur sa chaîne youtube et sur son blog « The Field Lab », déjà bien connu dans les milieux écologistes et alternatifs, il raconte son quotidien dans la nature, où il ne semble manquer de rien, accompagné de ses animaux et avec comme seuls voisins les créatures sauvages du désert. 

Il s'est amusé à faire une petite expérience : déposer un simple seau d'eau au milieu du désert aride, en installant une caméra étanche au fond du récipient, afin de capturer en images les différents animaux qui viendraient s'y désaltérer.

Une idée toute simple, toute bête.... et pourtant, il fallait y penser ! En effet, ce que John a fini par filmer est empreint de douceur, de poésie, et ne manquera pas d'accrocher un sourire sur votre visage. Sobrement intitulée « the bucket » ( « le seau » en VF), la vidéo est très vite devenue virale et a été vue plus de 3 600 000 sur Youtube — un score incroyable pour cette petite chaîne d'à peine cinq mille abonnés, ce qui n'a pas manqué d'attirer de nouveaux fans pour suivre ses péripéties quotidiennes sur la plate-forme vidéo !



Ce seau d'eau fraîche en plein désert a fini par attirer la convoitise de toutes sortes d'animaux assoiffés. Des abeilles, des oiseaux, mais aussi un âne sauvage (burro) et un lapin !

« J'ai été agréablement surpris, lorsque j'ai édité la bande-vidéo, de voir que George le lapin avait décidé de faire une petite apparition. Je sais le différencier de tous les autres lapins qui vivent ici, parce qu'il a une toute petite entaille sur son oreille, » explique John. 

Vraisemblablement amoureux des bêtes, le vidéaste texan a pris soin d'indiquer dans le descriptif de la vidéo qu'aucun animal n'a été maltraité pour réaliser ce petit film... et que les abeilles échouées dans l'eau ont toutes été sauvées.
Commentaires