Du haut de ses 11 ans, il vend ses conseils de vie dans le métro new-yorkais ! Et les gens adorent

Par
940
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Qui a dit que seuls les enfants devaient apprendre des adultes… mais que l’inverse n’était pas vrai ? Car un jeune garçon est en train de prouver que sagesse et maturité n’attendent pas le nombre des années, bien au contraire ! Et pour cause, du haut de ses 11 ans, Ciro Ortiz, originaire de Brooklyn, a pris l’habitude d’installer sur le quai de son métro un petit bureau. À cet endroit-là, il prend le temps d’écouter les problèmes des gens et leur donne des conseils.

Pour celles et ceux qui souhaiteraient rencontrer Ciro, sachez que son petit manège se déroule tous les dimanches, de midi à 14h, à l’arrêt Bedford sur la ligne L. Pour vous asseoir face au jeune garçon, il faudra également vous munir de 2 dollars (soit 1,92 euro, ndlr), le tarif que demande l’intéressé pour 5 minutes d’écoute et de « conseils affectifs », comme ils sont nommés sur la pancarte qui présente son stand.

@instagram.com/emotionaladvicekid/

Et quand on sait à quel point les populations de grandes mégalopoles comme Tokyo, Paris, Londres ou encore New York peuvent être stressées et usées par un quotidien particulièrement oppressant, il n’est pas étonnant de voir qu’entre deux métros, le petit bureau de Ciro Ortiz ne désemplit pas. Résultat, en plus de remonter le moral aux gens de son quartier via une initiative pleine de bons sentiments, le gamin peut gagner jusqu’à 50 dollars (environ 48 euros, ndlr) les meilleurs jours ! De quoi engranger pas mal d’argent de poche pour un enfant âgé de seulement 11 ans.

Cette vocation d’aller vers les autres, Ciro Ortiz en a ressenti le besoin depuis qu’il a été victime de harcèlement à l’école. Une épreuve difficile qui lui a donné envie de diffuser de la générosité et de la solidarité plutôt que du négatif. Sa maman le décrit comme une personne « très sensible, qui lui-même se bat contre des problèmes d’ordres sentimentaux ». En passant du temps avec ces anxieux inconnus, Ciro Ortiz fait donc d’une pierre deux coups : non seulement il offre une oreille attentive, mais il gagne aussi en confiance et en estime de soi.

@instagram.com/emotionaladvicekid/

Face à une telle précocité, on est donc en droit de se demander si le jeune new-yorkais souhaite, plus tard, faire de cette envie d’aider les autres un métier. Et contrairement à ce que l’on pourrait penser, il n’en est rien. En agissant de la sorte, Ciro Ortiz avait pour seul but d’apporter sa contribution à la société, d’être utile au plus grand nombre. Voici d’ailleurs ce qu’il retient de cette expérience unique : « Nous devons accepter le changement. Il va se produire de toute façon, il se produira toujours. La vie est un changement perpétuel. »

Si certains d’entre vous ont été touchés par sa démarche et désirent le suivre de plus près, voici le lien vers son compte Instagram.

@instagram.com/emotionaladvicekid/
@instagram.com/emotionaladvicekid/
@instagram.com/emotionaladvicekid/
@instagram.com/emotionaladvicekid/
Source : UPI
Commentaires