L'Italie interdit les spectacles et les cirques exploitant les animaux

Par
16 063
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Tandis que le débat sur l’exploitation des animaux par les cirques en France est revenu au goût du jour récemment, l’Italie a décidé de passer à l’acte.

En effet, nos voisins transalpins viennent de voter une loi bannissant définitivement la production de spectacles itinérants et de cirques exploitant les animaux.

Une décision applaudie avec beaucoup d’enthousiasme chez les défenseurs des animaux, à l’instar de Jan Creamer, président de l’ONG Animal Defenders International (ADI) :

« Les cirques qui voyagent d’un endroit à l’autre, semaine après semaine, en utilisant des cages et des enclos temporaires pliables, ne peuvent répondre aux besoins des animaux. Grâce aux enquêtes d’investigation de l’ADI, nous avons pu montrer la violence et les abus qui sont utilisés pour forcer ces animaux à obéir et à faire des tours. Nous applaudissons l’Italie et exhortons des pays, comme le Royaume-Uni et les Etats-Unis à suivre cet exemple et à mettre fin à cette cruauté ».

Crédit photo : Shutterstock / David Tedevosian

En Italie, il existe actuellement 100 cirques, ce qui équivaut environ à 2000 animaux exploités à travers des spectacles de divertissement. Maintenant que la loi est passée, les animaux seront probablement replacés dans des réserves naturelles ou dans des zoos.

En France, l’évasion d’un tigre en plein Paris, abattu ensuite par son propriétaire, a soulevé une vague d’émotions pour le malheureux fauve qui a pu connaître un moment de liberté vendredi dernier. Au mois d’août, Nicolas Hulot avait annoncé la création d’un groupe de réflexion sur le bien-être animal et indiquait alors qu’il n’était pas favorable « à l’idée qu’on fasse du spectacle » avec des animaux en captivité. En attendant qu’il fasse une réelle proposition de loi en ce sens, l’association 30 Millions d’Amis a déjà lancé une pétition « Pour des cirques sans animaux sauvages ».

Source : Express UK
Commentaires