La mairie de Paris veut interdire les voitures à essence d'ici 2030

Par
2 308
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Paris continue sa lutte contre les véhicules polluants. Après avoir annoncé la fin des voitures diesel en 2024, elle s’attaque désormais aux voitures à essence.

Dans la lignée de la volonté du gouvernement français de mettre un terme à la vente de voiture à diesel et essence pour 2040, la capitale anticipe et souhaite mettre en place le même type de mesure sur des délais plus proches.

Dans le cadre du comité de pilotage du plan climat de la Ville, la mairie a annoncé son intention d’interdire les voitures à essence en 2030 : « Nous avons planifié cette sortie des véhicules thermiques » explique Christophe Najdovski, maire-adjoint de Paris chargé des transports et de l’espace public, pour la simple et bonne raison que «le temps presse».

En effet, lors de la COP 21, Paris s’était engagé pour devenir neutre en carbone et faire 100% d’énergies renouvelables d’ici 2050. Et avant cela, la mairie prévoit un plan climat qui inclut une trentaine d’actions à mettre en place à partir de 2030.

Bientôt la fin des voitures à essence à Paris ? Crédit image: Shutterstock / vvoe

Justifiant que plus de 60% des Parisiens n’ont pas de voiture, cette mesure ne devrait pas rencontrer d’obstacles significatifs pour devenir concrète. La capitale française pense sur le long terme et mise sur les voitures électriques et le réseau de transports en commun du Grand Paris.

Alors que la pollution de l’air constitue la 3ème cause de mortalité en France, comme l’annonce Santé publique France, le réchauffement climatique inquiète de plus en plus les autorités : « Quand on voit que les événements climatiques extrêmes se multiplient, que le changement climatique est à l’œuvre, c’est aussi de la responsabilité des villes qui sont concernées au premier chef de prendre des mesures qui sont à la hauteur des enjeux. » rappelle Christophe Najdovski au micro de France Info.

Cette mesure sera discutée entre les mairies d’arrondissement, ainsi que du plan climat, les 5 et 6 novembre prochains. Le Conseil de Paris devrait ensuite en débattre aux alentours du 20 novembre.

Source : France Info
Commentaires