Le cirque Joseph Bouglione annonce qu'il met un terme à ses spectacles d'animaux... Un exemple à suivre pour les autres cirques ?

Par
19 019
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Et oui, un cirque sans spectacles d’animaux, c’est bel et bien possible ! C’est la nouvelle mesure prise par le cirque Joseph Bouglione.

L’illustre cirque Joseph Bouglione a pris une importante décision, qui va sans doute avoir un impact sur le futur de l'industrie du spectacle. Après de longues réflexions, ils ont décidé d'arrêter les spectacles d’animaux en octobre 2016 pour démarrer un tout nouveau spectacle. C'est l’un des petits-fils du fondateur André Bouglione, qui est à l'origine de ce choix avec son épouse Sandrine.

Crédit photo : Cirque Joseph Bouglione / Facebook

Cette initiative ne sera d’ailleurs pas appliquée au cirque d’hiver Bouglione, qui lui, garde les spectacles tels qu’ils sont. En effet, les deux cirques sont indépendants l’un de l’autre depuis leur scission dans les années 90… Comme quoi, travailler en famille n’a pas que des avantages.

Cette décision ne s’est pas faite du jour au lendemain, c'est après avoir pris en considération tous les aspects techniques et surtout la santé des animaux: « Nos animaux commençaient à vieillir : soit nous reprenions des jeunes et l’on repartait pour 10 ou 20 ans. Soit nous trouvions une solution pour faire autre chose » confie-t-il à 30 millions d’amis.

Crédit photo : Cirque Joseph Bouglione / Facebook

C’est aussi par une prise de conscience que la décision a été tranchée : l’avis du public, important pour lui et son cirque, a largement influencé son choix : « J’ai vu un sondage qui indiquait que 80 % des Français étaient sensibles à la cause animale. Notre métier, c’est de faire un spectacle pour la famille. Si une très large majorité des familles est sensible à la cause animale, on ne peut pas continuer à faire un spectacle qui les dérange. Je ne me voyais pas continuer à présenter des animaux à des gens qui ressentent une gêne morale en venant au cirque ».

Crédit photo : Cirque Joseph Bouglione / Facebook

Qu’en est-il des animaux ? Et bien, ils les ont tous replacés dans des pensions, sanctuaires et réserves en France. Il ne leur reste maintenant que leurs chevaux les plus âgés.

Un nouveau défi et une lourde responsabilité attendent le cirque Joseph : « Aujourd’hui, je suis condamné à ce que mon cirque sans animaux marche, pour la cause animale ! Les gens qui m’ont félicité m’ont fait remarquer que je n’ai pas le droit à l’échec. Il faut montrer que cela fonctionne ! ». Ses spectacles seront maintenant centrés sur les acrobaties en tout genre et de la magie.

Crédit photo : Cirque Joseph Bouglione / Facebook

Il a toujours défendu l’utilisation des animaux dans les spectacles, en reconnaissant malgré tout qu’il existe des dysfonctionnements dans cette industrie de spectacle : « Évidemment, comme partout il y a des brebis galeuses dans la profession, mais il y a aussi beaucoup de gens très bien qui aiment leurs animaux.» racontait-il en 2001 au Parisien. Aujourd’hui, après une remise en cause et une longue réflexion, son discours a évolué : « C’est par amour des animaux et par respect du public que j’ai arrêté ».

Crédit photo : Cirque Joseph Bouglione / Facebook

« Mais je pense que ma démarche peut forcer le cirque traditionnel à se remettre en question car il y a des problèmes depuis 20-30 ans. J’aimerais ne pas être tout seul à faire cela dans mon coin, à avoir cette prise de conscience citoyenne ». Ne reste plus qu’à voir si les autres cirques entendent son appel !

Commentaires