La police d'une petite ville de Pennsylvanie terrifiée par une invasion soudaine de ballons accrochés aux bouches d'égouts

Par
5 768
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Panique dans une petite ville de Pennsylvanie : la police a été obligée de demander à un « plaisantin local » de cesser de toute urgence d'attacher des ballons rouges remplis d'hélium aux bouches d'égout — une référence au film «Ça» dont la sortie en salle est prévue aux États-Unis le 8 septembre (en France, il faudra patienter jusqu'au 20 septembre).

Il s'agit du remake de la mini-série  «''Il'' est revenu», elle-même issue d'une adaptation du roman «Ça» de Stephen King. Le principal antagoniste est une entité démoniaque qui prend la forme de l'affreux Grippe-sou, un clown malfaisant qui vit dans les égouts et qui attire les enfants en les attirant avec des ballons rouges. 

LITITZ BOROUGH POLICE DEPARTMENT (Facebook / Capture d'écran)

À Lititz, une bourgade pennsylvanienne de 9 000 habitants, de nombreux ballons (plus d'une vingtaine à en croire les autorités locales) sont soudainement apparus au cours de la nuit dernière.

Bien qu'amusée par ce qui semble être l'œuvre d'un petit plaisantin fan de films d'horreurs, la police a tout de même été obligée de diffuser un message sur Facebook afin de prier l'auteur de la blague de cesser d'accrocher des ballons partout :

« Un certain film sort au cinéma dans deux jours, et un petit plaisantin local semble s'être mis en tête d'assurer lui-même la promotion de ce film... Nous vous félicitons pour votre créativité, cependant nous aimerions que le blagueur en question sache aussi que nos agents sont totalement terrifiés lorsqu'ils sont obligés d'enlever ces ballons des grilles des égouts. Nous vous demandons donc respectueusement de bien vouloir ne pas recommencer », a écrit la police locale sur Facebook... avant de conclure le message par la phrase « Vous flotterez aussi », en référence à la célèbre réplique du clown monstrueux lorsqu'il entraîne les enfants dans les égouts.

En effet, si les policiers ont plutôt été amusés par la plaisanterie, ils ont toutefois tenu à rappeler que, même s'il ne s'agit que d'une simple blague, quelqu'un est bien obligé ensuite de retirer les ballons et de nettoyer les zones concernées.

De plus, les forces de l'ordre craignent le retour du phénomène de «clowns diaboliques » avec la sortie du film : des personnes qui se déguisent en clowns afin d'effrayer les passants, mais dont les agissements dégénèrent parfois jusqu'à créer des troubles à l'ordre public, voire en se transformant en de véritables agressions caractérisées.

Commentaires