Cette crèche permet aux enfants de jouer avec des scies, de se rouler dans la boue, et de s'égratigner les genoux... Et elle a été couronnée de la meilleure note possible par l'inspection académique de Grande-Bretagne !

Par
4 170
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Au Royaume-Uni, une crèche en extérieur, dans la nature, où les enfants sont sans électricité ni eau courante dans une forêt isolée, fait beaucoup jaser. Située quelques kilomètres au nord de Bournemouth, dans le Dorset (sud de l'Angleterre), prônant un retour à la nature et un rapport à l'éducation débarrassé des précautions inutiles, du cocooning et de la surprotection de ces chers chérubins, The Elves and Fairies Woodland Nursery laisse les enfants se rouler dans la boue, grimper dans les arbres, s'écorcher parfois les genoux en tombant, et faire du bricolage avec des outils. Il faut dire que cette approche éducative « dangereuse » est quelque peu différente avec ce à quoi bien des enfants sont aujourd'hui habitués.

Pourtant, cet endroit reçoit l'appui total des parents qui y placent leurs enfants… et a même reçu les éloges de l'Ofsted, le bureau britannique pour les standards éducatifs et les services pour l'enfance !
Photo BPNS

Pour les parents qui décident d'y amener leurs enfants, The Elves and Fairies est l'antidote parfait à l'état de surprotection permanente qui entoure les enfants de nos jours, et qui veut que ces derniers évoluent dans des environnements déconnectés de la nature, totalement dépourvus du moindre risque, qui les rendent inadaptés au monde réel.

Au lieu de couver les bambins, de satisfaire leurs caprices et de veiller sans cesse à leur bien-être permanent en les gardant au chaud à l'intérieur, cette crèche d'un genre particulier les incite à se débrouiller par eux-mêmes, à explorer leur environnement, à être créatifs, à se heurter aux difficultés pour mieux les surmonter (tout en restant bien entendu dans la limite du raisonnable, et en les supervisant de loin).
Photo BPNS
Des enfants à partir de deux ans se retrouvent en contact direct avec la nature, escaladent des arbres, scient du bois, se roulent dans la boue, coupent des légumes, et participent à la préparation du repas sur un feu de camp. Le groupe d'enfants passe ses journées entières dehors, à jouer, qu'il pleuve ou qu'il vente !

En effet, la crèche a fait sienne la maxime qui veut qu’« Il n'y a pas de mauvais temps, seulement des vêtements inappropriés ». Évidemment, en cas de météo vraiment extrême, enfants et adultes pourront se réfugier dans la salle polyvalente d'un village situé à proximité.
Photo BPNS

Outre les jeux, parmi les autres activités, ce jardin d'enfants géant (puisque la forêt entière est un terrain de jeu et d'exploration) fait également la part belle à l'apprentissage de diverses compétences.

Ainsi, les enfants apprennent à cuisiner leurs repas, à tisser, à faire du pain, à fabriquer des choses avec des matériaux divers, mais aussi apprendre à compter en utilisant des brindilles et reconnaître des lettres pour les préparer à l'apprentissage de la lecture et de l'écriture.
Photo BPNS

Selon Kirsteen Freer, la directrice de la crèche, il s'agit d'un concept inspiré de ce qui se fait dans les pays scandinaves, dans lesquels les crèches en extérieur sont assez communes.

Les inspecteurs de l'Ofsted, un organisme britannique de surveillance et d'inspection des structures éducatives, ont récemment visité l'établissement, et ont noté des résultats significatifs et encourageants, notamment au niveau de l'immersion des enfants et de leur forte implication dans le processus éducatif. Cela a valu à l'école la note de « exceptionnel » de la part des inspecteurs !

Photo BPNS
Source : Metro
Commentaires