Humilié sur le net parce qu'il a été pris en photo en train de regarder des bijoux de luxe, cet éboueur Saoudien pauvre a été couvert de cadeaux, en réponse aux haters

Par
2 583
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

À Riyad, en Arabie Saoudite, un balayeur de rue s’est arrêté un moment pour contempler la vitrine d’une bijouterie de luxe. Un passant a saisi l’instant et s’est empressé de prendre la photo. Le cliché est émouvant, et montre la disparité de richesse qui frappe la capitale saoudienne, qui ne sait parfois plus qui elle est entre ses miséreux et ses rois du pétrole.

Mais pourtant, ce n’est pas dans cette optique que le photographe amateur a capturé l’image. Au contraire, la scène l’avait semble-t-il beaucoup amusé, et il a voulu poster cette image sur internet pour se moquer de l’homme : « Il ne mérite que de regarder des ordures », écrit-il en publiant la photo sur Instagram.
Nazer Al-Islam Abdul Karim

S’ensuivirent d’autres traits d’esprit du même niveau, pleins de condescendance : Après avoir insinué que cet homme pauvre n’était même pas capable d’apprécier la beauté d’un bijou, les internautes ont continué à tourner en ridicule le pauvre homme, se moquant de son envie probable d’atteindre une chose tout simplement inaccessible pour lui. Cependant, la bague de mauvais goût a vite pris de l’ampleur et est devenue virale.

Mais malheureusement pour notre « photographe », ce n’est pas son humour si fin qui a été salué par les internautes… Au contraire, c’est lui qui s’est fait copieusement insulter tandis que les internautes ont très vite massivement pris parti pour le balayeur !

Et c’est là que l’incroyable s’est produit, quelque chose qui devrait donner une bonne leçon aux moqueurs : car après les insultes à leur encontre et les mots réconfortants pour cet inconnu, des personnes ont commencé, de plus en plus nombreuses, à proposer d’offrir des bijoux à l’homme !


C’est ainsi qu’Abdullah Al-Qahtani, riche homme d’affaires saoudien, a entrepris des recherches afin de retrouver l’anonyme… Il a utilisé son réseau d’influence pour partager le cliché à un maximum de monde, et l’a publié sur Twitter avec comme légende : « j’invite ceux qui connaissent ce travailleur à entrer en contact avec moi. J’ai un ensemble de bijoux en or à lui offrir ! »

Après bien des recherches et des péripéties, l’homme a finalement été identifié comme étant Nazer Al-Islam Abdul Karim, un immigré bangladais de 65 ans. Les internautes à l’œil acéré ont pu retrouver sa piste grâce à un reflet d’un panneau sur la vitre, qui leur a permis de déduire dans quel quartier le cliché avait été pris.

Mais l’histoire ne s’arrête pas là : une fois l’identité de l’homme connue, les internautes ont commencé à demander son contact à Abdullah Al-Qahtani afin qu’ils puissent lui transmettre leurs propres cadeaux. Résultat, notre balayeur jadis moqué s’est retrouvé comblé de cadeaux ! Si certains lui proposaient des bijoux pour conserver le symbole, d’autres se sont voulus plus pragmatiques en lui offrant de l’argent ou de l’aide alimentaire.

Interrogé par CNN, le balayeur s’est dit surpris de la tournure des évènements, mais aussi très heureux d’avoir reçu ces cadeaux malgré la méchanceté initiale de la moquerie : « J’étais simplement en train de faire mon travail comme agent d’entretien pour la municipalité, et je me suis retrouvé devant cette bijouterie. J’ai vu un flash, je ne savais pas ce que c’était. Ensuite, on m’a dit que ma photo était partout sur Internet. »

Pour l’heure, Nazer Al-Islam Abdul Karim a déjà reçu au moins deux assortiments de bijoux en or, le premier ayant été donné par Abdullah Al-Qahtani , l’homme d’affaire qui avait retrouvé sa piste, et l’autre de la part d’un second bienfaiteur.
Source : Le Monde / CNN
Commentaires