C'est officiel, on sait maintenant pourquoi 73% des femmes trompent leur conjoint

Par
2 797
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Être en couple, c’est beau, c’est léger. Mais quand un des deux partenaires franchit la ligne rouge, ça peut vite virer au cauchemar. Et si les hommes subissent de plein fouet les clichés du style « ils sont incapables d’êtres fidèles », « tous des co**** », certaines femmes ne sont pas en reste.

@boredwivesclub

En effet, elles peuvent aussi tromper leur conjoint, et parfois pour des raisons que beaucoup sont bien loin d’imaginer. En effet, selon une récente étude menée par le site internet de rencontres extraconjugales Gleeden, 73% des femmes estiment que « le manque d’implication de leur partenaire dans les tâches ménagères domestiques » aurait favorisé leur infidélité. Autrement dit, Messieurs : vous avez intérêt à ne pas rechigner à la vaisselle et au rangement si vous voulez garder votre moitié !

10 000 femmes ont été interrogées quant à leur situation amoureuse et 86% se disent agacées par le manque de productivité de leurs hommes. 84% avouent que cela est une source d’engueulades régulières. Plus précisément, l’acte de tromperie en lui-même est expliqué par une envie de « prendre soin de soi » à 43% et le « besoin de se sentir sexy », valorisé à 31%. Encore plus fort, 18% des personnes interrogées ont carrément confié avoir perdu toute attirance envers leur compagnon car « il ne faisait rien à la maison ».

Il serait donc temps que certains messieurs mettent la main à la pâte afin d’aider leur copine. Car on l’oublie trop souvent, mais d’après une recherche de l’Insee parue en octobre 2015, les femmes assument encore les deux tiers du travail domestique. Cette répartition explique donc le ras-le-bol que peuvent ressentir nombreuses d’entre elles.

@burkinaonline

Une autre étude pourra intéresser les hommes : en plus de rendre service à votre femme en allégeant sa charge de travail, l’égale répartition des tâches garantirait une vie sexuelle plus épanouie, d’après l’étude réalisée par l’université canadienne d’Alberta. En lisant ça, plus d’un va se mettre au ménage…
Source : Psychologies
Commentaires