Un bébé panda attendu au Zoo de Beauval, une première en France

Par
8 001
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Depuis quelques jours, tous les regards se tournent en direction du ZooParc de Beauval, à Saint-Aignan (Loir-et-Cher) qui va peut-être accueillir un nouveau pensionnaire ! Inséminée au printemps, l’unique femelle panda Huan Huan âgée de 8 ans serait enceinte et pourrait alors donner naissance au premier bébé panda du parc.

Il s'agirait d'une première en France et pour le parc qui possède les deux seuls pandas présents sur le territoire, mais aussi d'une victoire pour la préservation de l'espèce.

Huan Huan et Yuan Zi, son compagnon d’enclos, sont arrivés en 2012, et sont loués par la France jusqu’en 2022 pour 872 000 € par an ! Leur arrivée avait provoqué une augmentation du nombre d’entrées vendues : « Un an après, le nombre d'entrées avait bondi de 60 %, pour atteindre un million. Aujourd'hui, nous sommes à 1,5 million « raconte le directeur. Et la mise au monde d’un petit devrait booster le nombre de visiteurs.

Pour autant, même si l’on peut être enthousiaste à l’idée de voir débarquer un bébé panda, il faut être prudent ! L'année dernière, la femelle présentait tous les symptômes alors qu’il s’agissait d’une grossesse nerveuse… De fait, il est difficile de détecter le bébé aux échographies puisqu’il ne pèse que quelques centaines de grammes quand il voit le jour.

Crédit photo : Deux pandas qui mangent du bambou / Shutterstock

Si la nouvelle s’avère être exacte, « Joyeuse » et « Rondouillard » devraient être parents d’ici la fin du mois ! Tout est déjà prêt pour la naissance du nouveau-né, deux ou trois employés seront là pour le surveiller et deux experts chinois viendront les aider. De son côté, le public aura le plaisir de le voir seulement deux ou trois mois après, mais des écrans seront installés sur le site pour admirer ses premiers pas.

Crédit photo : Panda dans un zoo Français / Shutterstock

Cependant, le bébé ne restera que trois ou quatre ans en France, après il devra retourner en Chine, puisque tous les pandas à travers le monde sont la propriété du gouvernement chinois, suivi de ses parents quelques années après, sauf si le gouvernement français obtient un allongement du prêt !

Source : Le Parisien
Commentaires