Un nouveau cap a été franchi sur Pokémon Go : un type a quitté son job pour devenir Dresseur Pokémon à plein-temps !

Par
4 161
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

On attendait que ça arrive, il l’a fait. En Nouvelle-Zélande, un homme a finalement sauté le pas : Il est devenu le premier à avoir quitté son job pour pouvoir jouer à Pokémon Go à plein-temps !

Tom Currie travaillait comme barman dans un restaurant sur la côte, près d’Auckland, jusqu’à ce que le jeu Pokémon Go fasse son apparition et qu’il commence sérieusement à remettre en question son existence et son mode de vie.

C’est là qu’il a eu le déclic, et qu’il a décidé de finalement réaliser un vieux rêve d’enfance : Tout plaquer, partir à l’aventure, et devenir le meilleur dresseur !

Il a donc tout plaqué pour devenir un véritable dresseur de Pokémon à plein-temps. Il admet que ses parents étaient “un petit peu déroutés et perplexes” lorsqu’il leur a annoncé sa décision.

Quant à son ex-patron, il explique à BBC Newsbeat qu’il ne lui avait pas dit, au moment de remettre sa démission, qu’il s’en allait pour courir le vaste monde à la recherche de Pokémon. “Après, comme mon histoire commençait à être relayée dans les médias, je l’ai appelé pour lui expliquer ce que j’ai été en train de faire, pour ne pas qu’il soit pris au dépourvu si jamais des journalistes venaient à le contacter”.

“J’ai reçu une réponse super sympa de sa part, continue le jeune dresseur en herbe : ‘C’est vraiment super, Tom. C’est très rigolo, ce que tu fais. J’espère que tout ira bien pour toi. Éclate-toi bien dans ton aventure Pokémon !’”

Et la quête de Tom pour tous les attrapper est sur une bonne lancée, puisqu’il a déjà attrapé 91 Pokémons sur les 151 de la première génération !
 
Apparemment, il ne regrette (pour le moment) absolument pas sa décision : L’un des aspects les plus positifs, selon lui, c’est qu’il passe désormais sa vie à voyager tout en jouant aux jeux vidéo, plutôt que de devoir travailler. Il peut ainsi se balader toute la journée, explorer des endroits nouveaux, des villes dans lesquelles il n’est jamais allé !

“Je rencontre des tas de gens, des touristes qui visitent la Nouvelle-Zélande, d’autres dresseurs de Pokémon,” raconte Tom au sujet de sa nouvelle vie. Surtout, son histoire d’abord relayée par la presse Néo-Zélandaise est en train de faire le tour du monde : Des gens du monde entier lui envoient des messages de solidarité, lui souhaitant bonne chance.

“Il y a des gens qui me demandent de prendre des photos avec eux, qui me contactent ... Un mec m’a même dit que j’étais son héros, son idole.”

La rançon de la gloire... Mais Tom garde les pieds sur Terre et ne se laisse pas griser par la célébrité. Pourtant il y aurait de quoi, puisqu'il reçoit à présent des messages d’admirateurs venus du monde entier : des États-Unis, d’Irlande, d’Inde, et même du Népal ! “Il y a des gens qui me demandent de prendre des photos avec eux, qui me contactent ... Un mec m’a même dit que j’étais son héros, son idole,” raconte-t-il

Nul doute qu’il ira loin, et on lui souhaite une bonne route dans son aventure. Un tel dévouement, cela mérite une place au Panthéon ou, à défaut, au sommet de la Ligue Indigo !

Mais comme toutes les bonnes choses ont une fin, Toa a prévu de retourner à Auckland une fois que son aventure Pokémon touchera à son terme : “Quand j’aurais fini mon périple, je reviendrais pour chercher du boulot et je lancerais ma propre affaire.”

“Et bien sûr, je continuerais à attraper des Pokémon !”
Source : BBC Newsbeat
Commentaires