Regardez comment cet appartement sous les toits a été entièrement retapé, de fond en comble : la transformation est étonnante !

Par
3 656
Partages
partager sur twitter

Partager sur Twitter

Prisca est étudiante lorsqu’elle s’attelle à trouver son tout premier appartement.

Locataire d’un 15 m² à proximité de son école d’architectes à Ivry-sur-Seine, elle s’est attachée à ce quartier riche en anciennes usines réhabilitées. Pas question donc de s’éloigner. En revanche, l’espace lui manque et la jeune femme aspire à un cocon dans lequel elle pourrait se faire la main en étant à la fois maître d’œuvre et maître d’ouvrage.

Quand elle visite ce F2 sous les toits, c’est le coup de cœur malgré un état d’origine plus que douteux. « Je cherchais un appartement atypique avec des travaux à faire pour gagner en expérience. Un espace à la façon des chambres de bonne parisiennes, car j’habite sous les toits depuis que je suis toute petite. J’aime les pièces mansardées pour leur lumière et leur dimension cocooning. » Un charme qu’elle est parvenue à recréer pour un budget record.

Habiter sous les toits - rénovation Prisca Pellerin Architecte

Minimaliste, l’appartement de Prisca se veut aussi chaleureux. « J’ai mélangé des éléments contemporains à des matériaux authentiques comme le bois du parquet et de la charpente, le parement en briques blanches, le métal de la verrière… Je n’aime pas les logements “neufs”, je les trouve froids. »

Habiter sous les toits - rénovation Prisca Pellerin Architecte

Malgré la taille de son appartement, Prisca peut accueillir confortablement ses proches grâce à un canapé-lit. La table basse, blanche, a été customisée pour renforcer l’atmosphère zen du salon : « J’ai coupé les pieds. Moins haute, elle revêt un style japonais qui s’accorde à merveille au tapis imitation gazon et au pouf. »

En face, le meuble TV, conçu sur mesure, fait aussi office de bibliothèque basse. Pour contrebalancer la faible hauteur sous plafond du salon, mansardé, Prisca a pris le parti d’ouvrir totalement l’espace. On embrasse ainsi les lieux d’un seul regard tandis que la lumière naturelle circule plus facilement et valorise les volumes. Les murs, repeints en blanc et en gris doré, renforcent cette sensation d’espace et mettent en exergue une charpente aujourd’hui impressionnante…

Habiter sous les toits

Difficile d’imaginer l’état déplorable dans lequel elle était quand Prisca a pris possession des lieux ! « Les poutres étaient noires de crasse ! J’ai loué une sableuse avec un compresseur de 100kg pour mettre le bois à nu. »

Pour obtenir cette teinte laiteuse et laisser les veines du bois apparentes, elle a ensuite lasuré les poutres en blanc coton. L’isolation a été entièrement refaite : de la laine de roche et un isolant mince ont été posés pour se préserver du froid hivernal et conserver de la fraîcheur l’été, car la chaleur peut vite devenir étouffante sous les toits. L’appartement, traversant, est aussi doté de deux Velux, d’origine, qui créent un agréable courant d’air.

Habiter sous les toits

Au sol, le parquet, d’origine, a été poncé et vitrifié. Partout ailleurs, du carrelage a été posé sur un plancher en bois réalisé par Prisca. Il recouvre une isolation posée entre les solives du parquet en bois d’origine, trop abîmé pour être conservé.

Habiter sous les toits - rénovation Prisca Pellerin Architecte

Depuis la chambre jusqu’au salon, l’absence de cloison crée un effet entonnoir que rien ne vient rompre, pas même l’espace cuisine et la salle de bains, aménagés de part et d’autre du couloir. Un jeu de profondeur qui donne la sensation que l’appartement est plus vaste qu’il ne l’est en réalité.

Habiter sous les toits

Habiter sous les toits - rénovation Prisca Pellerin Architecte

Conçu sur mesure en medium recouvert de béton ciré, le bar surprend par sa profondeur. « Je l’ai pensé comme une table à manger sur laquelle je pourrais cuisiner, dessiner, peindre, étaler mes plans d’architecte… C’est LA grande table sur laquelle je vaque à mes activités et peux dîner à quatre ou même cinq personnes ! »

Les tabourets en Inox, eux, sont temporaires. « Je voulais des Tolix mais j’y ai renoncé pour quelque temps afin de respecter mon budget. » Intégrée à l’espace bar, la poutre sert aujourd’hui de support à une lampe de style industrielle créée par Prisca. « C’est une simple ampoule à filament, suspendue au bout d’un cordon en tissu. Le bouton est directement sur le culot. »

Habiter sous les toits - rénovation Prisca Pellerin Architecte

Dans la cuisine, aucun réfrigérateur ! « Je voulais un grand frigo, mais ma cuisine était trop petite. J’ai donc recoupé sur mesure des meubles Ikea pour l’installer dans l’entrée », explique Prisca. Côté cuisson, elle a opté pour une plaque vitrocéramique deux feux seulement, pour disposer d’un espace plan de travail de part et d’autre.

En dessous, un micro-ondes est caché dans le placard pour garder cet espace le plus épuré possible.

Habiter sous les toits

Face à l’entrée, la salle de bains est la première chose que l’on voit lorsque l’on rentre dans l’appartement. Cette belle verrière n’est a priori pas idéale pour se préserver des regards indiscrets. Prisca a donc installé un petit rideau en lin qu’il suffit de tirer.

« Je vis seule donc cela ne me pose pas de problème, et puis j’aime pouvoir regarder l’ensemble de mon appartement depuis la douche. Je n’aime pas me sentir à l’étroit », explique-t-elle. « Mais je ne me lasse pas de l’air paniqué que prennent mes invités lorsque vient le moment de la douche ! J’avoue prendre un malin plaisir à leur faire croire, pendant quelques minutes, qu’aucune solution n’a été prévue ! »

Habiter sous les toits

Habiter sous les toits - rénovation Prisca Pellerin Architecte

La salle de bains a été pensée comme un atelier. « J’avais vraiment besoin d’un espace où prendre soin de mes plantes malgré l’absence de balcon et de terrasse. » C’est aussi la pièce maîtresse de l’appartement, qui a demandé le plus de travail à Prisca. « Ça a été un véritable défi, puisque j’ai dû créer un espace aéré et fonctionnel dans seulement 1,9 m² Carrez ! J’ai donc cherché à optimiser au maximum les 6 m² au sol. »

Pour exploiter la sous-pente, la jeune architecte a opté pour une baignoire, à laquelle fait face un meuble de drapier customisé, dans lequel sont glissés des rangements en osier. Mais la véritable astuce est ailleurs ! « Pour réussir à faire entrer ma machine à laver (un modèle gain de place), sans qu’elle n’occupe tout l’espace, j’ai créé une niche au fond de la salle de bains, que je ferme par un petit rideau blanc. »

Habiter sous les toits - rénovation Prisca Pellerin Architecte

La baignoire, dissimulée par le muret recouvert d’un parement en brique, est recouverte d’une mosaïque qui décline les beiges et crèmes. Un élégant moyen d’habiller l’espace bain sans rien enlever de la douceur de la pièce.

Habiter sous les toits

Habiter sous les toits

Dans la chambre, Prisca a imaginé et conçu sur mesure une estrade sur laquelle est posé son lit.

Un choix qui peut surprendre quand on connaît la valeur de chaque centimètre dans une pièce mansardée, mais qui a été mûrement réfléchi : « Il existait une différence de niveau entre le salon et la chambre, plus basse. J’ai tout cassé pour récupérer une même hauteur sur les deux pièces, sauf au niveau de l’estrade, qui descend donc en dessous du sol actuel », explique Prisca.

Habiter sous les toits

Escamotable, le lit dévoile ainsi des espaces rangement particulièrement profonds, pratiques pour ranger le linge de lit et les éléments encombrants.

Habiter sous les toits

Autour du matelas, des coffres de rangement en cuir forment une sorte de canapé marocain. « Je les ai fait fabriquer par Bastien Bernal, un artisan tapissier rencontré au Maroc. » Le lit, traité comme une banquette, permet ainsi à Prisca de bouquiner confortablement, éclairée par la fenêtre de toit qui surplombe le lit.

Lire aussi

Regardez comment cet espace de seulement 2 m2 a été transformé en une superbe salle de bains. Bluffant !

Découvrez comment métamorphoser une salle de bains de A à Z, avec un tout petit budget !

Un architecte a réussi à redonner vie à un appartement complètement délabré... Le résultat est incroyable et vous donnera des idées déco

Commentaires