Cette famille vit dans le cercle arctique depuis 2013 dans une maison... extraordinaire !

Par
2 630
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

En norvégien, « Hjertefølger » signifie « suivre son cœur ». Et ce n’est pas un hasard si la famille que vous allez découvrir porte ce nom. En effet, il en faut de l’envie et du courage pour partir vivre dans un endroit particulièrement reculé du cercle polaire. Pourtant, c’est exactement ce que font les Hjertefølger depuis décembre 2013.

@instagram/im_hjerte

Seulement voilà, résider dans une zone du globe où le thermostat frôle régulièrement les -40 °C voire -50 °C en hiver, et ne dépasse que très rarement les 10 °C en été, demande quelques précautions. Pour face à cette météo plutôt rude, la petite tribu de six personnes a décidé de construire, tout autour de leur maison, un dôme géodésique. Comprenez : sans piliers. Mais comment ? Cette structure sphérique a l’avantage de distribuer les forces et les tensions sur l'ensemble de la structure, laissant ainsi l'intérieur entièrement disponible.

En plus d’offrir un vaste espace, le dôme géodésique permet, grâce aux rayons du soleil qui tapent sur sa paroi vitrée, de réchauffer l’air qu’il renferme. Et donc, d’augmenter la température à l’intérieur. La famille obtient ainsi un microclimat plus tempéré qui leur permet de créer un potager. Un vrai plus quand on sait que la maison des Hjertefølger se situe à plus de 1 000 kilomètres au nord d’Oslo, loin de toutes commodités. Et enfin, la cerise sur le gâteau, la structure n’empêche pas d’observer le sublime spectacle des aurores boréales, très fréquentes dans la zone.

« La sensation que l’on a quand on évolue dans cette maison est différente de toutes celles que l’on peut ressentir dans n’importe quelle autre habitation. L’atmosphère y est unique. Le lieu est tellement calme, vous ne pouvez pas imaginer » a confié Ingrid Hjertefølger, la mère de famille, à nos confrères de chez Inhabitat.

Vous allez en prendre plein la vue :

@Inhabitat
@Inhabitat
@Inhabitat
@Inhabitat
@Inhabitat
@Inhabitat
@Inhabitat
@Inhabitat
@Inhabitat
@Inhabitat
Source : Inhabitat
Commentaires