Au coeur de la ville de Turin, un architecte a construit un havre de paix envahi de nature

Par
136
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Aujourd’hui, la question de la place de la nature en ville est devenue une question phare dans beaucoup de milieux, surtout chez les architectes. C’est le cas de Luciano Pia, un architecte italien soucieux de l’environnement.

De son côté, Luciano met en place plusieurs projets de constructions en phases avec l’écologie d’aujourd’hui et nous fait rêver là où l’on pensait que nous étions à la ramasse.

Focus sur un de ses projets qui a vu le jour en 2012 à Turin, en Italie, pour le moins fantastique, mais vrai.

BEPPE GIARDINO

Portant le nom de « 25 Verde », le bâtiment de 5 étages semble sorti tout droit de l’imaginaire des enfants ou des plus utopistes d’entre nous.

BEPPE GIARDINO

Composée de 150 arbres, cet immeuble d’habitation est une réelle forêt verticale absorbant près de 200 000 litres de dioxyde de carbone par heure.

BEPPE GIARDINO

La flore a un impact direct sur la qualité de vie des habitants de l’immeuble protégés de la pollution sonore et atmosphérique de la ville grâce à leur absorption naturelle. De plus, la progression saisonnière des arbres stabilise la température extrême pendant les mois froids comme ceux plus chauds générant un microclimat idéal à l’intérieur du bâtiment.

BEPPE GIARDINO

Le feuillage des plantes bloque les rayons de soleil pendant l’été tout en laissant passer une lumière chaude pendant l’hiver.

BEPPE GIARDINO
Sur le site internet de l’architecte, il est expliqué que « l'un des objectifs du projet est l'augmentation de l'efficacité énergétique » et que, pour cette raison, « plusieurs solutions intégrées ont été adoptées : isolation continue, protection solaire, systèmes de chauffage et de refroidissement qui utilisent l'énergie géothermique avec des pompes à chaleur et recyclage de la chute la pluie pour arroser le vert. »

BEPPE GIARDINO

D’autre part, le bâtiment est composé de 63 logements tous différents et adaptés à la faune, en entourant les arbres par exemple. Le dernier étage est également couvert de végétation.

LUCIANO PIA

Murs végétalisés, jardins de cour ou sur le toit, grands pots sur les terrasses avec des arbres atteignant 8 m de hauteur, la végétation recouvre entièrement l’immeuble tout en étant très diversifiée et adaptée aux besoins.

BEPPE GIARDINO

Variétés de feuilles, de couleurs et de floraison sont pensées pour donner l’impression en pleine saison de vivre dans une cabane dans les arbres.

Vous l’aurez compris, ce bâtiment est un véritable exemple de ce vers quoi l’on tend aujourd’hui : des lieux de vie respectueux des matériaux, de la vie en communauté et en communion avec la nature. Avis à tous architectes, entrepreneurs et rêveurs, le futur dit utopique est beaucoup plus accessible qu’on le croit !

BEPPE GIARDINO

Commentaires