Disney lance sa propre plateforme de streaming et dit au revoir à Netflix

Par
689
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Disney divorce de Netflix. La firme aux grandes oreilles a décidé de retirer ses créations originales de la plateforme pour lancer, en 2019, son propre service de streaming.

La décision est radicale. La compagnie américaine claque la porte à la plateforme de 100 millions d’abonnés pour créer son service de streaming 100 % made in Disney.

Crédit photo : The Walt Disney Company

Ce mardi 8 août, le PDG de Disney, Bob Iger, a annoncé que le renouvellement du partenariat avec Netflix prévu fin 2018 ne se ferait pas. En effet, le PDG a pris la décision d’adopter une stratégie plus compétitive afin de concurrencer directement Netflix, un acteur majeur dans le secteur du divertissement audiovisuel.

Ainsi, selon le C.E.O, d’ici 2019, Disney aura lancé sa propre plateforme de streaming dédiée à ses réalisations. En possédant 75 % de BAMTech (société de diffusion vidéo, leader sur le marché américain, gérant notamment le streaming de HBO), la multinationale n’aura aucun mal à s’implanter sur le marché du streaming payant. Une autre plateforme portant sur le sport est même prévue pour 2018.

Un contenu 100 % Disney

Cette décision permettra à l'entreprise d’être la seule plateforme à proposer tout le catalogue Disney (films des studios Walt Disney et Pixar, contenus Disney Channel, Junior et XD et séries Disney) après leur sortie en DVD et télévisuelle. En plus de son offre actuelle, Disney pense investir dans des films et séries inédits disponibles uniquement sur sa future plateforme.

Fans de Marvel, soyez rassurés, les contenus Marvel devraient rester sur Netflix. Le partenariat Marvel/Netflix ne prendrait pas fin et Netflix pourrait développer d’autres séries Marvel telles que "The Defenders" ou "Jessica Jones".

Disney entre dans l’ère numérique

L’entreprise d’entertainment se lance enfin pleinement dans le numérique et prend un tournant majeur qui devrait changer fondamentalement une partie son business model. "Cette acquisition et le lancement de nos services de vidéos à la demande représentent une stratégie de croissance entièrement nouvelle pour la société, qui profite de l’incroyable opportunité que met à disposition l’évolution de la technologie et qui nous permet de tirer profit de la force de notre industrie." a déclaré Bob Iger dans un communiqué officiel relayé sur le site The Walt Disney Company.

Elle lui permettra de se connecter directement avec son audience, de connaître ses habitudes et de lui proposer un contenu adapté à ses envies.
Pour Iger, le streaming est une opportunité à saisir qui, sur le long terme, est un pari très lucratif : "Je pense que les possibilités de monétisation sont extraordinaires pour notre groupe. Nous croyons qu’en fin de compte - je ne sais pas quand - la profitabilité, la capacité à générer du revenu de cette initiative est substantiellement plus élevée que ce que rapportent les modèles d’affaires actuels."

Une décision importante entraînant des défis à relever

Cette offre de streaming est un avantage pour Disney qui s’inscrit enfin dans le secteur du visionnage numérique. Elle lui permettra de multiplier ses revenus mais pas sans risque. En effet, actuellement, son offre télévisuelle est encore très lucrative. Avec cette nouvelle offre de visionnage, un risque de cannibalisation de ses réseaux de diffusion apparaît. Les téléspectateurs seraient tentés de se tourner vers l’offre streaming et de délaisser la télévision. Disney perdrait alors ses revenus TV. La firme américaine va devoir trouver une solution pour équilibrer sa balance subtilement et ainsi éviter des pertes d'argent.

Les individus seront-ils prêts à payer pour avoir seulement accès à du contenu Disney ? Le prix de l’abonnement jouera grandement dans leur décision. La compagnie devra mettre en place des avantages attractifs pour les attirer. 


Espérons qu’en 2019 la plateforme Disney ne sera pas qu’américaine et qu’elle sera disponible dans le monde entier. Au vu de la présence internationale de Disney et de son chiffre d’affaires réalisé à l’étranger, nous pensons que la plateforme devrait être accessible partout. Si ce n’est pas le cas, Disney perdrait une grande part de ses consommateurs.

D’ici là, les créations Disney seront accessibles jusqu’à fin 2018 sur Netflix. Donc ne paniquez pas, vous avez encore largement le temps pour visionner les classiques Disney dans leur intégralité.

Commentaires