C'est officiel : après le départ de Sacha Baron Cohen, c'est Rami Malek, la star de la série Mr. Robot, qui sera Freddie Mercury dans le biopic sur Queen

Par
957
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Tout vient à point à qui sait attendre. Dans la lignée des biopics (Cloclo, Dalida, L’Odysée…), un projet de taille se dessine du côté ensoleillé des collines de Hollywood. Le biopic sur le groupe culte de rock anglais Queen « Bohemian Rhapsody » (en référence à un titre phare du groupe, ndlr) vient enfin de trouver son rôle-titre sous les traits de Rami Malek, la star de la série Mr Robot.
USA network
Pourtant, le jeune acteur n’était pas le premier pressenti afin d’interpréter Freddie Mercury, leader de Queen et véritable légende musicale ante/post-mortem. Cela fait en effet 8 ans que le projet traîne dans les cartons de la Fox, abandonné successivement par une pléiade de scénaristes, de réalisateurs, mais aussi d’acteurs.

On se souvient de Ben Whishaw (Skyfall, Le Parfum) mais plus particulièrement de Sacha Baron Cohen (Borat, The Dictator), qui s’était battu longuement afin que ce long-métrage voie le jour. Il avait quitté le navire suite à des différends artistiques majeurs avec deux des membres du groupe et co-producteurs du film, Bryan May et Roger Taylor, qui souhaitaient se concentrer sur les heures glorieuses du groupe.
Une façon plus « neutre » de toucher le grand public, a contrario avec l’idée plus sombre mais peut-être plus réaliste de Cohen, qui désirait que le long-métrage tourne davantage autour de la vie tantôt flamboyante, tantôt tragique de Freddie Mercury.
@hechos
Turbulences aussi du côté de la réalisation, puisqu’après Peter Morgan (The Crown, The Queen) et Dexter Fletcher (Eddie The Eagle), c’est le réalisateur Bryan Singer (X-Men), qui devrait prendre le relais, aux dernières nouvelles. Quant au scénariste, il s’agirait finalement d’Anthony McCarten (Une Merveilleuse Histoire du Temps).

Pour rappel, Freddie Mercury est décédé des suites d’une pneumonie le 24 novembre 1991, alors qu’il venait, la veille, de déclarer être atteint par le virus du sida. Il restera en studio jusqu’à sa mort, pour enregistrer notamment l’indémodable « The Show Must Go On » une ode à ses fans de la première heure et véritable hymne générationnel.
Phénomène « social » (Mercury est une des premières stars internationales à s’être affranchi de son homosexualité en public), il était aussi un précurseur dans le domaine artistique.
Avant-garde dans leur façon d’approcher l’univers musical, Queen est un des premiers groupes à s’être essayé à la réalisation de clips vidéos « artistiques » plutôt que « publicitaires ». Machine à tubes avérée, c’est aussi à eux que nous devons « We Are The Champions », « We Will Rock You », « Another One Bites the Dust », « I Want To Break Free », pour n’en citer que quelques-uns.
@brasilpost
Décrit par les studios de cinéma américain Fox, « Bohemian Rhapsody » devrait s’agir d’un biopic « musical », dont voici le synopsis : « Le parcours de Queen et son leader Freddie Mercury, de la formation du groupe à son apparition au concert Live Aid en 1985. »

Une chance pour Rami Malek, heureux détenteur depuis le 18 septembre dernier d’un Emmy Award depuis sa prestation remarquée dans la série de hackers Mr Robot. Une performance qui pourrait peut-être lui valoir une première nomination aux Oscars ? En attendant, The Show Must Go On !
Commentaires