La Californie veut atteindre en 2045 les 100 % d'énergie renouvelable

Par
1 314
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

La Californie est un véritable exemple en matière d’innovation et ne cesse de le prouver ! Il s'agit d'un des États pionniers en matière d’énergie propre, avec de nombreux investissements dans l’énergie renouvelable, solaire ou hydroélectrique. Elle fait office de résistante en matière d’écologie avec le gouverneur démocrate, Jerry Brown et les patrons de la Silicon Valley, face à Trump et ses décisions pour le moins contestables. Et aujourd’hui, la Californie a pour objectif de fonctionner à 100 % d'énergie renouvelable d’ici 2045 !

Il y a quelques jours, le gouverneur a rallongé de 10 ans le programme «Cap and Trade», rédigé à l’origine par le gouverneur républicain, Arnold Schwarzenegger. Celui-ci impose plus de limites aux entreprises quant à leurs émissions de dioxyde de carbone, mais leur permet en échange d’acheter ou de vendre des «permis» pour polluer un peu plus que la limite autorisée.

Il s’agit d’une incitation économique à réduire les émissions et qui n’entrave pas l’économie. De fait, si les entreprises produisent moins d'émissions de dioxyde de carbone à la fin de l'année, elles peuvent vendre leur quota supplémentaire à d’autres entreprises qui ont plus de mal à se limiter.

Crédit photo : Éoliennes dans la Vallée de Coachella, Palm Springs, Californie / Shutterstock

Lors de la signature de l’allongement du programme, Schwarzenegger se trouvait aux côtés de Brown et a déclaré à l’attention des républicains (qui trouvent que cette mesure tue le travail) : « Cessez de mentir aux gens. Nous n’avons pas à attendre que Washington prenne des mesures ». Pour le moment, l’État est sur la bonne voie pour atteindre les 50 % d’énergie propre d’ici 2026 et non plus 2030. Il est donc plus que probable que les 100 % soient atteints avant 2045 !

Crédit photo : housseniawriting

Si ce projet de loi passe, il s’agira du deuxième État, après Hawaï à se consacrer à 100 % à la production d’énergie renouvelable ! Un choix remarquable alors que le réchauffement climatique devient de plus en plus problématique. Il est nécessaire de faire des choix afin d’améliorer la situation, comme le souligne Brown : « Si nous ne faisons rien à ce sujet, c'est la fin du monde tel que nous le connaissons ». Il avait déjà pris la décision il y a deux mois de former une alliance pour le climat entre les États de New York, Washington et de Californie et entrer en opposition aux choix de Donald Trump.

Source : Sierra Club
Commentaires