La pizza a de moins en moins la cote auprès des Français

Par
1 960
Partages
inscription newsletter

Imprimer

Selon l’expert du marketing Gira Conseil, les Français se désintéressent de la pizza avec une baisse des ventes de presque 20 % en 3 ans !

Le marché de la pizza en France

Le bureau Gira Conseil publie son rapport annuel sur le marché de la pizza, relayé par le site Snacking.fr. Nous en apprenons plus sur l’évolution de ce marché en France. Les nouvelles ne sont pas vraiment bonnes puisque la spécialité italienne perd chaque année un peu plus de terrain dans le monde de la restauration. L’année dernière, les ventes de pizzas ont baissé de 9 %. Un chiffre qui peut sembler bas mais qui confirme une tendance qui se fait sentir depuis plus de 10 ans.

Ainsi, en 2013, on estimait à 915 millions le nombre de pizzas vendues chaque année en France, alors qu'aujourd’hui, ce chiffre chute à 745 millions. Pour l’année 2016 écoulée, c’est 50 millions de pièces en moins de vendues pour les pizzerias.

Source : Gira Conseil

La France reste le 2e plus grand consommateur de pizzas au monde

Malgré tout, le marché reste important et la France reste le deuxième consommateur de pizza au monde après les États-Unis. Malgré tout, le coup est dur pour les pizzerias françaises qui se retrouvent aujourd’hui dans l’obligation de recourir à de nombreux subterfuges. En tête, baisser le prix reste une solution évidente. Le prix des pizzas a baissé d’environ 5 %, il vous faudra donc débourser en moyenne 11,29 euros chez une chaîne de restaurant contre 9,95 euros chez un indépendant. La différence de prix est aussi importante en fonction des régions : 11,88 euros dans la région Ile-de-France contre 9,41 euros en Lorraine.

Les pizzerias contre-attaquent !

Les pizzerias se mettent également à diversifier leurs menus en proposant des plats pour le cas des restaurants italiens, ou encore des burgers et des sandwichs pour les pizzerias plus classiques. Les grandes chaînes, comme de nombreux indépendants, misent également sur l’expérience de l’authenticité. Manger une vraie pizza italienne dans un restaurant en prenant son temps devient un art et surtout un argument commercial.

Les causes de cette baisse sont nombreuses, en tête, le burger n’est plus qu’un sandwich que l’on grignote entre deux choses, les grands restaurants, les brasseries et même les pizzerias en proposent aujourd’hui. De nombreux autres mouvements émergent aussi dans le monde de la restauration, le retour au fait maison, la tendance de l’alimentation « healthy » ou encore les alimentations « sans ». Malgré tout, les modes alimentaires viennent et partent puisque certains experts misent déjà sur une baisse du burger dans les prochaines années à cause d’une offre de plus en plus importante comparée à la demande actuelle…

Crédits : Africa Studio

Commentaires