Ralliez San Francisco à Los Angeles (et vice-versa) dans un bus-couchette ultra-moderne et tout confort

Par
498
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Grâce à « Cabin », transporter les voyageurs de San Francisco à Los Angeles (et vice-versa, ndlr) devient un jeu d’enfant. D’autant plus que ces derniers pourront profiter du trajet pour se reposer dans des conditions optimales.

Crédit photo : Cabin

Chaque jour, environ 48 000 personnes rallient San Francisco à Los Angeles. Les deux plus célèbres villes de la côte ouest américaine sont très touristiques, et voient donc passer de très nombreux voyageurs. Seulement voilà, c’est bien beau d’accueillir les visiteurs, mais faut-il encore avoir les moyens nécessaires pour les déplacer.

Et à ce petit jeu-là, une toute nouvelle entreprise, baptisée « Cabin », est en train de révolutionner le transport en bus. En effet, la société propose d’embarquer dans des bus couchettes de grand standing. Ainsi, les véhicules mis en place par Cabin permettent d’utiliser le wifi, de brancher son portable, de dormir dans des espaces privées ou encore de discuter dans un salon dédié situé à l’arrière du bus. Le concept est simple : voyager tout en prenant le temps de recharger les batteries.

Finis les passages aux douanes, l’enregistrement, l’attente interminable, et tous les autres inconvénients de l’aéroport. Avec Cabin, vous quittez San Francisco (ou Los Angeles) à 23h et arrivez à Los Angeles (ou San Francisco) le lendemain à 7h. Un moyen rapide et simple de rallier les deux agglomérations, éloignées de plus de 600 kilomètres, en faisant rimer transport et confort. Bref, le plan parfait si on souhaite récupérer le temps d’une nuit, ou si on a peur en avion.

Crédit photo : Cabin

Après avoir vu l’offre proposée par Cabin, vous vous demandez sans doute combien coûte un billet ? Eh bien contrairement à ce que l’on pourrait penser, les prix ne sont pas forcément excessifs. Ces derniers oscillent autour de 95 euros, et sont amenés à légèrement augmenter ou diminuer selon les périodes (haute saison ou basse saison, ndlr). Par exemple, à titre comparatif, l’avion reste plus cher et impose davantage de contraintes.

Qu’en dites-vous ?

Crédit photo : Cabin

Crédit photo : Cabin

Crédit photo : Cabin

Crédit photo : Cabin

Crédit photo : Cabin

Crédit photo : Cabin

Source : dwell
Commentaires