Job de rêve : partez à Londres et devenez goûteur de bière professionnel

Par
35 670
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Vous aimez la bière et les voyages ? Alors voici une nouvelle qui devrait vous ravir : une brasserie londonienne basée à Greenwich est à la recherche d’une personne pour devenir « testeur de bière professionnel ».

Crédit photo : stays

Cette annonce a beau être loufoque et surprenante, elle n’en demeure pas moins tout à fait sérieuse. Postée sur le célèbre réseau social pro LinkedIn par l’entreprise anglaise Meantime Brewing Company, elle a rapidement fait le buzz sur la toile. Et il n’est pas vraiment compliqué de comprendre pourquoi. En effet, il s’agit du genre de job de rêve qui ne se présente pas tous les jours.

« Nous souhaitons recruter des personnes en temps partiel pour devenir les goûteurs officiels de la marque. Elles seront chargées de tester les nouvelles bières et auront un rôle clé dans la sélection de ces nouveaux produits ainsi que dans leur arrivée sur le marché international » peut-on lire dans l’annonce que vous pouvez retrouver en totalité ici.

Pour les volontaires dont la candidature sera retenue, le travail se déroulera de la manière suivante : tous les vendredis matin, il faudra tester une à une plusieurs bières (blondes, blanches, brunes, ambrées, etc) afin de donner son avis dessus, et ainsi valider ou annuler leur commercialisation auprès du grand public. Enfin, sachez que ces séances hebdomadaires devraient durer environ trois heures.

Crédit photo : eroicabritannia

Crédit photo : stays

Vous souhaitez postuler ? Pour cela les critères sont particulièrement simples : être passionné et avoir de bonnes notions en bière, comprendre les tenants et les aboutissants du marché et maîtriser l’anglais que ce soit à l’écrit ou à l’oral. Autre élément à prendre en compte, le salaire est basé sur la réussite commerciale des bières que vous aurez décidé de mettre en vente.

Ça donne envie de tenter l’expérience !

Crédit photo : newsshopper

Source : CNBC
Commentaires