Les 7 meilleurs spots du monde pour observer des aurores boréales

Par
4 964
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Vous rêvez de partir en voyage pour observer les aurores boréales de vos propres yeux ? Aujourd’hui, Jetlag vous livre une liste des 7 meilleurs endroits de la planète où prendre part à ce magnifique spectacle céleste. Mieux encore, pour chaque lieu, vous trouverez la période idéale pour y organiser votre périple dans le but de rencontrer des conditions optimales sur place.

Du coup, il ne reste plus qu’à prendre les billets et faire la valise !

1. Kirkjufell, Islande

Crédit photo : static

De par son emplacement géographique unique, l’Islande est LE spot où l’on peut être certain de voir des aurores boréales particulièrement impressionnantes. L’idéal est de se rendre sur la côte ouest, non loin de la montagne Kirkjufell. Mais pour celles et ceux qui n’auraient pas forcément le temps, sachez qu’il est également possible d’en voir aux alentours de Reykjavik. Mieux encore, les Islandais ont pour tradition de profiter du spectacle lumineux depuis des jacuzzis en plein air.

Quand y aller : de fin août à début avril

2. Fairbanks, États-Unis

Crédit photo : justshortofmagic

Situé tout proche du magnifique parc national de Denali, Fairbanks est sans aucun doute le meilleur lieu des États-Unis pour observer les aurores boréales. Sur place, vous trouverez même des organismes touristiques capables de vous renseigner quant aux meilleures prévisions météorologiques. Ces derniers proposent aussi de vous emmener loin des lumières des habitations.

Quand y aller : de fin août à mi-avril

3. Yellowknife, Canada

Crédit photo : reddit

Les territoires du nord du Canada sont souvent le théâtre d’aurores boréales. À tel point qu’à Yellowknife, sur les bords du Grand lac des Esclaves, de nombreuses excursions sont organisées pour en apercevoir. La situation nordique du lieu et sa faible pollution lumineuse en fait l’un des endroits les plus populaires du pays en ce qui concerne l’observation des cieux. Si vous êtes de passage dans le coin, c’est à faire absolument.

Quand y aller : de mi-août à fin avril

4. Laponie, Finlande

Crédit photo : visitrovaniemi

Dans le nord du pays, la Laponie est une région connue pour ses sublimes paysages enneigés et pour... ses aurores boréales. À 10 kilomètres au sud du cercle polaire, la ville de Rovaniemi est presque devenue un passage obligé pour les voyageurs à la recherche des célèbres vagues lumineuses. Sur place, vous rencontrerez de nombreux guides qui se feront un plaisir de vous faire découvrir la beauté et la richesse de leur pays. En bref, la Laponie est une valeur sûre.

Quand y aller : de mi-septembre à fin mars

5. Tromsø, Norvège

Crédit photo : emilydiedrich

À une vingtaine de kilomètres de Tromsø, sur le littoral nord du pays, se trouve le village de Ersfjordbotn. Il s’agit d’un emplacement de choix pour lever les yeux et voir les aurores boréales. Là encore, la pollution lumineuse étant quasi nulle, le spectacle est d’autant plus grandiose. Si vous n’avez pas l’occasion d’y passer lors de votre voyage, sachez qu’il est aussi possible d’observer des aurores boréales aux îles Lofoten, où proche des villes d’Alta, de Nordkapp et de Kirkenes.

Quand y aller : de mi-septembre à fin mars

6. Groenland, Danemark

Crédit photo : greenland

Tous ceux qui ont déjà tenté l’expérience vous le diront, le meilleur endroit pour voir des aurores boréales au Groenland est la partie sud de l’île. Dans le cas où vous choisissez cette région pour votre périple, profitez également de votre passage pour vous rendre à Qaleraliq, un site exceptionnel avec vue imprenable sur les glaciers environnants. Sous les aurores boréales, bien entendu.

Quand y aller : de mi-août à fin avril dans la zone sud et de fin août à mi-avril à Nuuk.

7. Tasmanie, Australie

Crédit photo : National Geographic

Si vous entendez moins parler des aurores australes que de leurs cousines boréales, c’est parce que les endroits d’où il est possible d’en voir son clairement plus rares. Ceci étant dit, c’est bel et bien ce phénomène que l’on observe à l’extrême-sud de la Tasmanie. Cela s’explique par le fait que la région est l’une des terres facilement accessibles les plus proches du pôle sud, en dehors de l’Antarctique. Sur place, vous n’aurez plus qu’à vous isoler des lumières artificielles des habitations est à attendre en levant les yeux au ciel.

Quand y aller : toute l’année, mais les meilleures périodes sont celles des équinoxes

Commentaires