En Islande, le célèbre « Blue Lagoon » n'est pas un phénomène naturel

Par
512
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Même si vous n’avez pas été en Islande, vous avez forcément entendu parler du célèbre « Blue Lagoon ». Ce lac à l’eau laiteuse et légèrement bleutée a beau être la première attraction touristique du pays, il n’est pas naturel, contrairement à ce que pensent la plupart des voyageurs.

Crédit photo : Shutterstock / Puripat Lertpunyaroj

Situé à 45 minutes de voiture au sud-ouest de la capitale Reykjavik, ce bassin à l’atmosphère surréaliste doit son existence à l’Homme. En effet, c’est ce dernier qui l’a creusé dans la roche. Seulement voilà, au milieu de champs de lave et des collines, difficile d’imaginer qu’une telle création soit artificielle. Et résultat, l’endroit remporte tous les suffrages quand il s’agit d’attirer les touristes. En effet, sur les 1,8 million de voyageurs qui visitent le pays chaque année, 700 000 (39%) y passent. Inutile de préciser que le Blue Lagoon est un véritable succès commercial pour l’Islande.

Mais alors, est-ce que les guides touristiques mentent quand ils disent que l’eau du bassin provient d’une source chaude naturelle ? La réponse est non. C’est en partie vrai car la source en question est bel et bien naturelle. En revanche, le conduit qui permet à l’eau d’inonder le bassin de 200 mètres de longueur et d’en faire un lac est issu d’un forage artificiel.

À la surface, l’eau arrive à une température de 240 degrés avant d’être traitée par une centrale géothermique puis distribuée dans le lac à environ une quarantaine de degrés. Lors de son passage par la centrale, elle permet notamment de produire de l’électricité. On appelle ça l’énergie géothermique, et c’est une technique qui fournit plus de 25% des besoins en électricité du pays.

Crédit photo : Shutterstock / Argentus

Vous l’aurez compris, le célèbre Blue Lagoon n’est donc pas un bassin naturel découvert dans cet état par les Islandais. Ceci étant dit, la baignade y est tout de même particulièrement agréable, surtout quand la température extérieure approche la barre du zéro degré. Autre avantage de l’expérience : prendre soin de sa peau. Eh oui, l’eau y est chargée en soufre et en silice, des éléments connus pour faire du bien à notre épiderme. Quant à l’aspect laiteux et bleuté de l’eau, il s’explique là encore par sa composition. L’opacité est due aux silicates et la couleur bleue à des algues.

Désormais, vous connaissez la vérité sur l’un des spots les plus connus d’Islande !

Source : INSIDER
Commentaires