Pourquoi est-ce aussi long de sortir de l'avion après l'atterrissage ?

Par
448
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Comme beaucoup, il vous est sans doute déjà arrivé de trouver particulièrement long le temps entre le moment où l’avion atterrit et celui où vous êtes autorisé à en sortir. En effet, il peut s’écouler de longues minutes avant que le personnel de cabine ouvre les portes de l’appareil. Mais pourquoi ?

Crédit photo : CDN

D’abord, il faut savoir que ce laps de temps est avant tout utile pour des questions de sécurité. Si pour les passagers, il est long et frustrant car il intervient à la fin du vol, au moment où chacun a besoin de se dégourdir les jambes, de prendre l’air ou de rejoindre une correspondance, pour les membres d’équipage, il permet de respecter la procédure afin d’éviter les mauvaises surprises.

Les hôtesses de l’air, en contact direct avec les voyageurs, sont souvent celles qui subissent le plus les foudres de ces derniers, surtout lors de l’attente qui suit l’atterrissage. Cependant, rien ne sert de s’en prendre à elles, car elles ne sont absolument pas responsables de cette situation. Et oui, à ce moment-là, leur rôle n’est pas d’ouvrir les portes comme bon leur semble, mais plutôt de garder le calme dans la cabine.

Car des deux côtés de la porte, une véritable chorégraphie, réglée comme du papier à musique, se met en place. Rappelons qu’une fois posé sur la piste, l’avion doit commencer par se rendre jusqu’au terminal et à la porte où le débarquement est prévu. Le pilote doit ensuite éteindre le moteur en respectant un protocole très précis. Enfin, il doit couper les feux anticollisions rouges, un signal très important qui indique que les équipes au sol peuvent approcher en toute sécurité.

Dans l’appareil, chacun s’étire comme il peut, cherche tant bien que mal à récupérer ses bagages dans les rangements présents au-dessus des sièges. Celles et ceux qui étaient installés proche de l’allée centrale se tiennent debout, les autres qui se sont levés dans l’espoir de faire de même luttent avec la tête qui touche le plafond. Bref, tout le monde commence à trouver le temps long et n’a qu’une seule requête : sortir !

Crédit photo : SavvyTraveler

À ce moment précis, à l’extérieur, le staff s’active pour placer la passerelle d’évacuation dans l’alignement de la porte. Là encore, la manœuvre peut prendre quelques minutes. En effet, le pont et la porte doivent être parfaitement dans le même axe pour que le débarquement puisse se dérouler de manière sereine et sans danger. Ce n’est qu’une fois cette étape réalisée et vérifiée qu’un membre d’équipage présente à bord est autorisé à ouvrir la porte de l’avion.

Vous l’aurez donc compris, tout n’est pas forcément si simple qu’on le pense quand il s’agit de faire sortir les passagers d’un appareil. La procédure, à suivre à la lettre, peut notamment expliquer le temps d’attente plus ou moins long. Autres éléments susceptibles de rallonger encore davantage le temps à patienter : les atterrissages simultanés et la création d’une file d’attente sur les pistes, le besoin de s’y prendre à plusieurs reprises pour aligner la passerelle avec la porte de l’avion, ou encore l’erreur humaine, par exemple l’agent de terminal qui ne remarque pas que l’appareil s’est posé.

La prochaine fois que vous devez attendre de sortir de l’avion, tentez de garder votre sang-froid, et dites-vous bien qu’il n’est pas possible de quitter votre place en quelques minutes seulement. Du coup, pas la peine de se lever tout de suite, restez assis et encouragez vos voisins à faire de même !

Source : Travel + Leisure
Commentaires