« Uptown Funk », de Bruno Mars : c'est au tour des stars du cinéma américain des années 30 de faire saigner la piste !

Par
1 453
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

facebook

Partager sur Facebook

Après avoir visionné le montage « feel good » de la chaîne Youtube What’s the Mashup, il y a deux mois, et après s’être rendu compte de la viralité de cette vidéo, Michael Binder s’est lancé dans un projet similaire.

Il a en effet de nouveau repris « Uptown Funk » de Bruno Mars mais, différence notable, sa nouvelle vidéo ciné ne rassemble cette fois-ci que des scènes de danse de l’âge d’or de Hollywood : du début des années 1930 jusqu’aux années 1950, une période faste pour le genre comédie musicale, au cinéma.

Gene Kelly, Fred Astaire, Judy Garland, Shirley Temple… et même Laurel et Hardy ; tous vrillent des jambes, pointent des pieds, font des demi-tours sur eux-mêmes, ça saute partout, une canne en bois à la main ici, une longue robe virevoltante sous l’effet de gestes précis et temporisés par-là, un calot sur la tête… en solo, en binôme ou en groupe : ça SWINGUE !

Regardez-la, montez le son, échauffez-vous pour quelques twists incontrôlés... c’est millimétré, entraînant et ça va réveiller quelque chose d'animal en vous :


Il a fallu beaucoup de temps à Michael Binder pour monter cette vidéo de quatre minutes. Il lui a fallu tout d’abord sélectionner les films (il y en a 66), puis les scènes (qui ne durent pas plus de 5 à 6 secondes à chaque fois), pour ensuite décider de l’emplacement des images par rapport à la musique pour que tout cela soit rythmé et cohérent…

Bref, un travail de titan que seul un passionné pouvait réaliser.

Au final, cela donne un résultat absolument détonnant avec des acteurs et danseurs qui, à l‘époque, avaient vraiment le rythme dans la peau, une prestance, une technique et des costumes absolument charmants.

Et puis, entre nous, Jerry la souris (dessin animé) et Gene Kelly qui exécutent une chorégraphie (dans le film Escale à Hollywood, sorti en 1945), ça n’a pas une classe absolument unique ? Hein ? Dites.
Une molécule contenue dans le vin rouge permettrait de lutter contre la dépression et l'anxiété
Source : LittleThings
Commentaires