Après avoir refusé de faire payer une vielle dame de 91 ans, un plombier endetté par ses actions reçoit 80 000 Livres de dons en Angleterre

Par
4 785
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Cette histoire fait la une des journaux britanniques. James Anderson, 52 ans, est un plombier au grand cœur. Dépêché pour réparer la chaudière d’une vielle dame de 91 ans dans le Lancashire, le généreux plombier a tout simplement décidé de ne rien lui faire payer. En cause, la santé de cette pauvre dame qui souffre d’une leucémie aiguë.

 Le généreux plombier James Anderson. Crédit : SWNS

Trop souvent entend-on dans les médias des histoires sur des plombiers mal intentionnés prêts à faire payer une fortune pour un simple déplacement ou une bricole dont le coût serait en réalité bien moindre. Les cibles premières de ces malfaiteurs : les personnes âgées et les personnes handicapées.

Mais James Anderson n’est pas comme ces plombiers. Après réparation de la chaudière, la vielle dame a eu la surprise de constater sur sa facture que le montant dû était de… zéro livres. James a, par la suite, posté la photo de cette facture sur les réseaux sociaux.

 Montant dû de la facture de James, £0.00. Crédit : James Anderson

De par ses actes généreux et après avoir aidé des milliers de personnes dans le besoin, James a fermé sa propre affaire, criblée de dettes par ses actions solidaires (environ 9000 euros), pour la réouvrir en une nouvelle entreprise à but non lucratif, Depher.

Touchées par ce geste admirable, des centaines de personnes ont participé en offrant des dons à la cagnotte en ligne ouverte par James, afin de subvenir gratuitement aux besoins des plus démunis. Depuis lundi, James a reçu près de £80000, soit près de 90 200 euros.

James espère maintenant que les généreuses donations des internautes pourront l’aider à élargir ses actions à travers le pays, et pourquoi pas le monde. « Les gens parlent de le faire en Amérique, en France et en Australie, et ils vont tous me contacter pour obtenir des conseils sur la manière de le faire dans leur pays », raconte fièrement James.

Source : Metro
Angleterre Cagnotte Arnaque
Commentaires