Mesdames, vous êtes complexées par votre ventre ? Cette vidéo va vous donner le sourire !

Par
505
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

De très nombreuses femmes, même celles qui sont pourtant très en forme, ont honte de leur ventre et ont tendance à vouloir le cacher, à le rentrer parfois même de manière inconsciente.

Pourtant, c’est tout à fait normal qu’il se plie lorsqu’on fait certains mouvements ou que l’on est dans certaines positions ! La fondation Movemeant a publié cette vidéo pleine de punch pour nous montrer que ce complexe ne doit pas nous empêcher de bouger et… de vivre.

« Nous sommes au milieu d’une épidémie. Nos jeunes femmes sont bombardées d’images et de messages qui glorifient la minceur et la beauté comme seule perfection possible. Le résultat, c’est qu’au lieu de réaliser à quel point elles sont extraordinaires, elles se concentrent sur tout ce qu’elles ne sont pas ».
Movemeant

L’objectif de Movemeant ? Prouver à chacun qu’il peut bouger et s’éclater, sans honte. Selon la fondation, tout le monde est fait pour bouger, et c’est même à travers le mouvement que les femmes et les filles peuvent trouver confiance en elle, puiser une image positive de leur corps et suffisamment de confiance en elles pour s’assumer totalement. Cela permet d’atteindre un équilibre entre le bien-être physique, émotionnel et mental.

Le principal objet de la vidéo, c’est le « jelly belly », ce petit ventre mou qui complexe tant les femmes. Et pourtant, quoi de plus normal ? Lorsqu’on bouge, qu’on se courbe, notre ventre bouge avec nous et il se détend, se tend, se plie… Et c’est normal !




« La même fille. Un angle différent.

Si je vous montre mon côté « professionnel » côte à côte avec mon côté plus « normal », c’est parce que je juge très important que vous puissiez voir tous les côtés, et pas seulement les plus flatteurs. Parce que, contrairement à ce que la société tâche de nous faire croire, notre valeur interne n’est pas définie par le nombre de bourrelets que l’on a, ni par la fermeté de nos bras ou de nos fesses. [...]»

Voici la vidéo en question :

Commentaires
Vous aimerez aussi