« Le Clitoris » : Savez-vous vraiment ce que c'est ? Un film d'animation tout en fraîcheur et en humour lève le voile sur l'un des plus grands tabous de notre société

Par
18 156
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Intéressant, drôle, mignon, instructif et surtout, nécessaire : ce petit court-métrage animé sur le clitoris, de la réalisatrice canadienne Lori Malépart-Traversy, est à regarder absolument !

La vidéo, réalisée à l'école de cinéma de l'université Concordia de Montréal, a récemment dépassé le million de vues sur la plateforme Viméo, et a déjà été récompensée par plusieurs prix internationaux.

Organe souvent oublié, mal connu ou pire, négligé, le clitoris est pourtant une chose merveilleuse : c'est « le seul organe du corps humain qui sert uniquement au plaisir » ! Au fil des siècles, il a été perçu de bien des manières, une perception souvent influencée par des hommes ou d'austères institutions scientifiques ou religieuses. Dans la Grèce antique, il était célébré, tandis qu'au Moyen-Âge il était ignoré — puisque jugé « inutile ». Finalement, il a fallu attendre quelques siècles pour que la communauté scientifique ne se décide à reconnaître officiellement son existence !

Et il y a encore du boulot : encore aujourd'hui, le clitoris est souvent absent des manuels scolaires, et de nombreuses personnes n'en connaissent que le petit bouton émergeant externe… sans savoir qu'il ne s'agit en réalité que de la partie extérieure de cet organe, en réalité beaucoup plus grand. Puritanisme ? Tabou social, obscurantisme, ou sujet simplement jugé gênant car intimement lié à la sexualité et au plaisir féminin ? Quoi qu'il en soit, aujourd'hui, de plus en plus d'artistes engagés se battent pour lever le voile sur ce grand oublié de l'éducation sexuelle.

« L'idée de cette vidéo était d’apprendre aux autres ce que j’avais appris, parce que les cours de sexualité à l’école au Québec ne sont pas très élaborés, raconte Lori Malépart-Traversy à TV5 Monde. On aborde les maladies sexuellement transmissibles, la contraception mais jamais le plaisir, l’orgasme ou encore : comment on fait l’amour de manière consentante et amusante »

Commentaires