Un militant anti-chasse retrouve la dépouille d'un renard sur sa voiture, maculée de sang

Un renard mort a été déposé sur le pare-brise d'un homme, connu pour ses engagements contre les pratiques des chasseurs.

Pierre Rigaux en est certain, il vient d’être victime d’une macabre tentative d’intimidation !

Originaire de la Drôme, ce naturaliste et militant anti-chasse a découvert avec stupeur le cadavre d’un renard sur le pare-brise de sa voiture, mercredi matin.

La dépouille de l’animal était accompagnée de nombreuses traces de sang disposées sur le capot du véhicule. Une abominable découverte que l’intéressé a racontée sur Twitter, photos à l’appui.

« Surpris et choqué (...) c’est vraiment odieux »

« Voilà ce que je découvre ce matin sur ma voiture garée à côté de chez moi. Je ne sais pas qui sont les auteurs de cet acte. Il est en tout cas dans la continuité des menaces que je reçois de la part de chasseurs depuis des années. Ça renforce ma motivation », peut-on lire ainsi sur le tweet qu'il a posté le jour même.

Joint par nos confrères de France Bleu, Pierre Rigaux a confié être « surpris et choqué » par ce douloureux événement.

« C’est vraiment odieux de faire ça. Je ne sais pas qui l’a fait, mais je soupçonne très fortement que ça soit lié à mon engagement contre la chasse », a-t-il ainsi souligné.

L’homme, qui affirme avoir déjà été la cible d’intimidations par le passé a décidé de porter plainte et assure qu’il continuera de « lutter contre la chasse » et ses « dérives ».

Source : Pierre Rigaux
VOIR TOUS LES COMMENTAIRES

author-avatar

Au sujet de l'auteur : Mathieu D'Hondt

Évoluant dans la presse web depuis l’époque où celle-ci n’en était encore qu’à ses balbutiements, Mathieu est un journaliste autodidacte et l’un de nos principaux rédacteurs. Naviguant entre les news généralistes et les contenus plus décalés, sa plume s’efforce d’innover dans la forme sans jamais sacrifier le fond. Au-delà de l’actualité, son travail s’intéresse autant à l’histoire qu’aux questions environnementales et témoigne d’une certaine sensibilité à la cause animale.