Sa voisine de 89 ans est menacée d'expulsion quelques jours avant Noël, elle décide... de racheter sa maison

Par
23
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Après 35 ans passés dans sa maison, en Floride, une dame âgée s’est fait expulser de son domicile quelques semaines seulement avant Noël. Heureusement, tout son voisinage s’est mobilisé afin de lui prêter main forte…

Et une voisine a même racheté la maison, afin de lui permettre de s’y réinstaller !

© Douglas R. Clifford

Il s’en est fallu de peu pour qu’Angie Tyma, 89 ans, ne passe Noël à la rue. Le plus fort, c’est qu’elle a reçu son avis d’expulsion sans aucun préavis, et elle a été mise devant le fait accompli le 16 novembre dernier !

En réalité, à la mort du mari de Mme Tyma il y a presque 20 ans de cela, un ami de la famille avait acheté la maison. Parti vivre en Europe, il la louait depuis à la veuve… mais lorsque l’homme a arrêté de rembourser son prêt immobilier, la banque a saisi le bien et l’a vendu aux enchères à un fonds d’investissement.

Bien sûr, la vieille dame ignorait totalement la situation, et croyait vivre dans son juste droit.

Aussi, quelle ne fut pas sa surprise d’être tout à coup sommée de quitter les lieux, du jour au lendemain, par le nouveau propriétaire ! Ses affaires ont été mises à la rue, puis la serrure cadenassée.
 © Douglas R. Clifford

Voyant qu’elle n’avait plus nulle part où aller, les voisins furent choqués par cette situation... Alors, ils ont décidé de l’aider tous ensemble, chacun apportant sa petite contribution.

Certains se sont proposés de garder ses affaires, d’autres l’ont aidé à mettre ses meubles en lieu sûr, et l’hôtel local a accueilli la malheureuse grand-mère en attendant qu’une solution soit trouvée.

Bien sûr, tout cela était très bien, mais cela ne résolvait pas le fond du problème : Angie Tyma était sans domicile, et malgré la générosité des voisins, la situation était loin d’être confortable pour elle, surtout pour une dame de son âge : « Je me sentais comme dans une prison, même si tout le monde m’a très bien traitée », raconte-t-elle.

Finalement, c’est grâce à Danielle Calder, une voisine et amie de Mme Tyma, que le problème a pu être résolu. Ne pouvant pas se résoudre à cette situation grotesque, elle a tout simplement décidé… de racheter la maison de la grand-mère, pour près de 160 400 euros !

© Douglas R. Clifford

C’est ce 6 décembre, pour son anniversaire, que Mme Tyma a pu pousser à nouveau la porte de sa demeure.

Tous les habitants du quartier se sont mobilisés pour l’aider à réinstaller toutes ses affaires comme elles étaient avant. « J’ai fait ce qu’il fallait faire », a déclaré Danielle, interrogée par le site Today. « Nous sommes une grande famille, tout le quartier. »

Mme Tyma ne sera pas expulsée et pourra donc fêter Noël chez elle, grâce à sa voisine au grand cœur. Face à la froideur mécanique des agences, des banques et des administrations, c’est quand même rassurant et beau de voir qu’il reste un peu d’humanité, là, juste à côté de son pallier… non ?
VIDEO : Un père de famille offre des ventilateurs à l'école maternelle de sa fille, qui les refuse pour des raisons de sécurité
Source : LCI
Grand-mère
Commentaires