Cette femme barbue reçoit de nombreuses critiques, mais peut compter sur son compagnon qui l'aime telle qu'elle est

Bouton whatsapp

Du haut de ses 30 ans, cette Américaine assume enfin sa pilosité faciale après avoir passé la moitié de sa vie à se raser le visage.

Coral Renaie est une Américaine de 30 ans originaire du Kansas. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que la jeune femme ne passe pas inaperçue dans la rue. La raison ? Elle possède une barbe impressionnante.

Aujourd’hui, celle qui documente son quotidien auprès de ses 22 700 abonnés sur TikTok assume enfin sa pilosité faciale, qui est due à son syndrome des ovaires polykystiques (SOPK).

Crédit Photo : Coral Renaie

«Cela a été un parcours très douloureux, physiquement et émotionnellement», a indiqué la trentenaire. Depuis son adolescence, Coral est confrontée au regard des autres, qui n’hésitent pas à lui faire des remarques désobligeantes sur son apparence.

À l’époque, la jeune fille avait décidé de se raser le visage pour se fondre dans la masse. Une longue introspection lui a permis de s’accepter telle qu’elle est et d’aimer son visage poilu.

Crédit Photo : Coral Renaie

«Certaines personnes me disent que je dois me raser»

Sans réelle surprise, Coral reçoit un grand nombre de commentaires haineux sur les réseaux sociaux : «Certaines personnes me disent que je dois me raser».

Une chose est sûre, elle se moque éperdument des critiques. Il faut dire que la trentenaire n’a pas de temps à perdre. La raison ? Elle se bat pour lever le tabou entourant la pilosité excessive chez les femmes.

Crédit Photo : Coral Renaie

«Je m'aime et cela exaspère les gens», a confié Coral. Malgré les critiques, elle peut compter sur le soutien de son compagnon, de ses proches et de ses abonnés qui l’encouragent dans son combat.

«Mon petit ami m’aime, ce qui m’a beaucoup aidée (…) Quand j’ai cessé de me raser, nous étions plus heureux ; lui parce que j’avais enfin confiance en moi, et moi parce que je me sentais à l’aise dans mon corps».

Dans son entretien, Coral rappelle que les femmes ne devraient pas avoir à se cacher même si elles sont différentes.

Crédit Photo : Coral Renaie

Source : Daily Mail
COMMENTER L'ARTICLE

author-avatar

Au sujet de l'auteur : Jenna Barabinot

Depuis 1 an et demi, je m’efforce de produire des articles de qualité tout en gardant ma touche d’humour. Mon domaine de prédilection ? Les histoires d’animaux qui se terminent en happy end. Je suis d’ailleurs incollable sur les races des chiens. Les sujets de société me passionnent et me permettent de perfectionner ma plume. J’affectionne aussi la rubrique « entertainment » car elle m’offre une parenthèse pailletée.