« Mais oui, vous êtes belles » : Un artiste dissimule des miroirs pour rappeler aux femmes qu'elles sont parfaites comme elles sont

Par
856
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Vous avez le blues ? Besoin d'être réconforté(e), en manque d'amour, de compliments et de câlins ? Heureusement, dans les rues de Paris, un artiste anonyme, repéré par la page Facebook Il était une pub, a pensé à vous ! Depuis quelques jours déjà, une petite dizaine de miroirs a fleuri aux quatre coins des rues de la capitale. Ainsi, au détour d'une ruelle, en vous promenant, vous pouvez tomber nez à nez avec... vous-même. Et au-dessus du reflet qui vous contemple, vous verrez des petites phrases qui vous assureront que, oui, vous êtes parfait(e) comme vous êtes.

S'agit-il de se moquer gentiment de cette petite tendance que nous avons tous, qui consiste, lorsqu'on marche dans la rue, à regarder furtivement du coin de l'œil n'importe quel matériau un tant soit peu réfléchissant afin de vérifier notre mise ? Est-ce une satire d'une société de l'image omniprésente, qui n'est attirée que par son seul reflet ? L'artiste veut-il nous pousser à l'introspection ? Ou bien s'agit-il simplement de mettre un peu de baume au cœur de toutes ces âmes en peine, qui craignent toujours de ne jamais être « assez bien » ?

Comme souvent, dans l'art, il vaut parfois mieux laisser libre cours à sa propre interprétation plutôt que de s'évertuer à chercher ce que l'artiste a cherché à dire. Parce que, quoi qu'il en soit, ces sympathiques miroirs sauront bien nous arracher un sourire, même au milieu de la grisaille parisienne.

Facebook / Il était une pub

Facebook / Il était une pub

Facebook / Il était une pub

Facebook / Il était une pub

Facebook / Il était une pub

Facebook / Il était une pub

Commentaires