Les robots sexuels débarquent bientôt en masse en Europe... et leur créateur songe déjà à la possibilité de concevoir des enfants avec eux !

Par
12 853
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

On vous l'avait prédit, c'est en train d'arriver en ce moment même ! Après leur succès au Japon, les robots sexuels (ou love dolls) s'apprêtent à envahir l'Europe ! À la tête de ce nouveau marché de la machine sexuelle, se trouve Samantha. Samantha, c'est le petit nom d'un tout nouveau robot sexuel intelligent, créé par Sergi Santos, un ingénieur espagnol.

La belle est pourvue d'une peau en silicone flexible et extrêmement réaliste, d'un vrai vagin avec « un point G fonctionnel », de multiples capteurs qui répondent au toucher, d'un mode « sexe » et d'un mode « famille » qui peuvent être activés au moyen de diverses interactions, et même... d'un simulateur d'orgasme intégré. Elle a tout pour plaire, on vous dit !

Si tout cela ne suffit pas à vous donner des frissons, sachez que le créateur de Samantha projette déjà la prochaine étape de nos relations avec les androïdes, et imagine déjà un programme de reproduction humain/robot, qui est aujourd'hui à l'étude. Concrètement, il voudrait « mixer » la personnalité d’un androïde à celle de son partenaire humain. Un logiciel permettrait ensuite de créer un cerveau doté d’une intelligence artificielle. Il n'y aurait plus qu'à lancer ensuite une conception 3D du corps du futur bébé à naître, qui serait ensuite imprimé. De quoi nous laisser perplexe quant à ce qui pourrait advenir dans le futur, notamment au niveau des relations qui pourraient unir les humains avec des machines douées d'intelligence artificielle.

Les robots peuvent tout faire… y compris procréer ?

Vous pourrez bientôt avoir un enfant avec un robot Plus d'infos : bit.ly/EnfantAvecRobot

Publié par L'ADN sur lundi 20 novembre 2017

Une poupée qui fait maman quand on la touche 

Il s'agira peut-être de la poupée gonflable du 21e siècle : Samantha, un robot androïde ultra-réaliste jusque dans les détails de son anatomie la plus intime et qui, selon son concepteur, est capable d'être excitée, et même de juger son propriétaire. Mieux, il est possible de lui faire avoir un « orgasme » en stimulant correctement ses différents points sensibles ! 

L'entreprise Synthea Amatus, qui produit ce nouveau robot, espère bientôt commercialiser Samantha à grande échelle. Sergi Santos, le « papa » de Samantha, estime que la prochaine étape sera de pouvoir se marier avec son robot et même... de fonder une famille.

Lui-même « en couple » avec l'un des androïdes qu'il a créé, Sergi Santos espère pouvoir bientôt concevoir un enfant avec sa créature, rapporte The Independent. Selon ses dires, ce serait même « extrêmement simple » : « En utilisant le cerveau que j'ai déjà créé, je le programmerai de sorte à ce qu'il puisse avoir des valeurs morales, ainsi que les concepts de beauté, de justice, et autres valeurs humaines. Ensuite, pour créer un enfant avec ce robot, ce serait extrêmement simple : je concevrai un algorithme de mes croyances et valeurs personnelles relatives à ces différents concepts, puis je le mixerai avec ses propres croyances et valeurs. Enfin, je n'aurai plus qu'à imprimer le bébé en 3D ! »

Vous l'aurez compris, on ne parle pas encore d'une gestation directement effectuée par le robot, ni d'une véritable « reproduction » au sens humain du terme — puisque les robots n'ont pas (encore ?) d'ADN ou de programme « compatible » avec l'ADN biologique. L'opération se limite à mélanger les traits de personnalité de l'humain et du robot pour créer une troisième personnalité, qui peut être ensuite placée dans un nouveau robot. 

Cependant, cela en dit long sur les aspirations de certains humains qui veulent véritablement insuffler une part d'eux-mêmes à une machine. Ce type de procédé pourrait bien, qui sait, être le point de départ de nouveaux mécanismes, toujours plus complexes, d'hybridation homme/machine ? 

Source : HT L'ADN
Commentaires