jetlag

Les photos de ces structures abandonnées dans l'extrême Arctique sont hypnotisantes !

Par
495
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Sur les lointaines îles Svalbard, les anciennes villes minières désertées et leurs vieilles cabanes en ruines offrent un spectacle saisissant !

Crédits photo : Christopher Michel

Loin au nord de la Norvège, dans les profondeurs glacées de l'océan Arctique, on trouve l'archipel des îles Svalbard. Situé à peu plus de 1000 km du Pôle Nord, Svalbard est un endroit d'hivers longs et obscurs et de paysages à couper le souffle, peuplés de renards arctiques, de rennes et d'ours polaires. Mais c'est aussi un lieu où reposent d'étranges ruines, les vestiges rigides de ces endroits où les gens ont vécu sur ces îles inhospitalières !

Le panneau de la colonie minière soviétique abandonnée Pyramiden.

Crédits photo : Christopher Michel

Après avoir été utilisé comme base pour les expéditions de pêche à la baleine au cours des XVIIe et XVIIIe siècles, Svalbard a développé son industrie minière du charbon au début du XXe siècle. Une histoire qu'il est encore possible de percevoir aujourd'hui, à travers les opérations d'exploitation minière abandonnées qui ont toujours cours autour de la plus grande colonie de la région, Longyearbyen et ses 2162 habitants. Un autre élément est à prendre en compte : les routes sont limitées, ce qui restreint les transports au minimum, moto-neige en hiver et bateaux en été. Les voyageurs qui arrivent à Svalbard par les airs atterrissent à l'aéroport public le plus septentrional du monde, construit durant la Seconde Guerre mondiale.

La place centrale de Pyramiden, et ses symboles soviétiques : faucille et marteau, panneaux de propagande et buste de Lénine.

Crédits photo : Christopher Michel

Juste au nord de Longyearbyen, on trouve l'ancienne colonie minière russe appelée Pyramiden. Achetée par l'Union Soviétique à la Suède en 1927, elle a compté plus d'un millier d'habitants avant d'être abandonnée en 1998. Quelques traces de ces anciens occupants subsistent encore : une vieille piscine olympique défraîchie, un projecteur de films, et une pièce débordant de bobines de film...

À 1000 km du Pôle Nord, le confort de la ville incluait une piscine olympique.

Crédits photo : Christopher Michel

Ce lieu unique, glacé et isolé a séduit le photographe Christopher Michel lors de son second voyage en extrême Arctique : "Je suis absolument captivé par ces paysages lointains et dépourvus  d'êtres humains. Un endroit où survivre demande une extraordinaire capacité d'adaptation". Cette fascination se retrouve dans ses photographies, un portrait irrésistible de cette région unique et de la communauté qui y vivait autrefois...

Les images ci-dessous sont une sélection des photos prises par Christopher Michel dans les ruines de l'Arctique de Svalbard !

Abandonnée très vite en 1998, la ville regorge encore d'objets laissés sur place.

L'équipement ancien est encore très présent, comme ce vieux projecteur dans le hall central.

Dans la salle de projection, des bobines de films Soviétiques recouvrent le sol.

La ville de Longyearbyen, où le nombre de moto-neige dépasse celui des habitants. Il est fréquent de voir les gens se déplacer avec des fusils, une protection recommandée pour lutter contre les ours polaires.

Tout autour de Longyearbyen, on observe de nombreux sites miniers abandonnés. Ici, la Mine 2B, juste au-dessus de la ville.

À l'intérieur de la Mine 2B.

Pour Christopher Michel, la meilleure manière d'observer Svalbard reste le bateau. Ils quittent Svalbard régulièrement.

Des cabanes abandonnées à la Station de Recherche Polaire de Kinnvika.

Une carcasse de Studebaker M29 Weasel à la Station Kinnvika.

L'immense beauté de l'Arctique, un spectacle inoubliable...

Arctique
Commentaires