Ce lynx aperçu dans le Doubs possède une particularité physique étonnante

Bouton whatsapp

En juillet dernier, un lynx sans oreilles a été photographié dans une forêt du Haut-Doubs.

Michel Balanche, ancien commandant de police à la retraite et photographe animalier, a eu le privilège de photographier un animal pas comme les autres en juillet dernier.

En effet, ce dernier a capturé deux clichés d’un lynx sans oreilles à la lisière d’une forêt du Haut-Doubs. Il a partagé les images du félin samedi 3 décembre sur le groupe Facebook Lynx Haut-Jura, précisent nos confrères de France 3 Régions.

Crédit Photo : Michel Balanche

Un lynx qui détonne par sa particularité physique 

Sur les photographies, le fauve détonne du reste de ses congénères. Il faut dire que la boule de poils est reconnaissable grâce à ses oreilles en forme de triangle surmontées d’une touffe de poils noirs.

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le gros chat est difficile à observer à l’état sauvage tant il est discret : «Les lynx, on les cherche, mais on les rencontre souvent par hasard», explique Michel Balanche au site d’information.

Avant d’ajouter : «C’est lui qui est venu me voir plutôt que moi qui suis venu le voir. Ça a duré quelques minutes puis il s’est éloigné sans crainte. Et il s’est assis tranquillement au bord du bois».

Crédit Photo : Michel Balanche

Sans surprise, la particularité physique du prédateur n’est pas passée inaperçue. Contacté par le média, Gilles Moyne, directeur du Centre Athénas de sauvegarde de la faune sauvage, suppose que l’animal a été victime d’un «accident dans le patrimoine génétique». Toujours selon ses dires, «un accident génétique n’est pas une preuve de consanguinité».

Pour rappel, le lynx boréal a été réintroduit dans les Vosges dans les années 80. Menacé d’extinction, il fait partie des espèces protégées en France et en Europe. 

Bouton whatsapp