Dans sa classe, ses enfants sont épanouis et savent lire dès 4 ans. Mais l'Education Nationale ne veut pas entendre parler d'elle et de ses méthodes

Par
83 031
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Céline Alvarez est une ancienne enseignante en maternelle qui a adopté une méthode très différente de celle imposée par l’Éducation. Malgré des résultats incroyables, elle a dû démissionner et compte bien mener sa révolution de l’extérieur.


Elle n’a pas duré longtemps au sein de l’Éducation Nationale mais faut croire qu’elle n’avait pas besoin de plus de temps. Institutrice durant trois années en maternelle, dans une ZEP à Gennevilliers, Céline Alvarez était là pour tester une méthode pédagogique fondée sur les principes de Maria Montessori, appuyés par les neurosciences, dans le cadre d’un projet validée par l’Éducation Nationale.

France2


Tous les moyens étaient mis à sa disposition et en trois ans, ses résultats sont impressionnants. Les enfants qui ont le privilège de bénéficier de ses méthodes d’enseignement débarquent dans une classe transformée en atelier d’apprentissage. Dans le but de « stimuler leur potentiel », Céline Alvarez va encourager ses élèves à utiliser les différents ateliers mis en place à leur guise.


Ainsi, les élèves ont l’opportunité d’apprendre de manière sensorielle et progressive, développant leur capacité d’attention lorsqu’ils s’attardent sur un atelier. Ils pouvaient apprendre à laver le linge, découvrir l’alphabet via les lettres rugueuses (jeu de cartes invitant les enfants à découvrir les lettres de façon sensorielle), se laver les mains par eux-mêmes et même faire des multiplications à quatre chiffres.


S’ils ne comprenaient pas une chose et qu’ils souhaitaient persister, ils pouvaient demander l’aide de l’adulte. Seulement voilà, les enfants optent pour l’entraide de façon spontanée. Les familles remarquent l’évolution incroyable de leurs enfants dans leur capacité à se concentrer, à développer leur autonomie et à tisser des relations sociales apaisées. Avant d’entrer à l’école primaire, ils savent déjà lire, compter et calculer les quatre opérations… Bref, ils progressent plus vite que la norme.

arenes.fr


Les méthodes de Céline Alvarez portent leurs fruits, mais à l’été 2014, l’Éducation Nationale (qui a changé de tête entre-temps), ne souhaite pas étendre cette méthode, ni la poursuivre. Face à cet échec, Céline Alvarez démissionne et décide de mener sa révolution de l’extérieur.


À l’Éducation Nationale, on justifie l’arrêt de ce programme spécifique par l’incapacité de le généraliser dans toutes les écoles publiques. Le contexte social est trop différent d’une école à l’autre pour pouvoir se permettre une refonte profonde du système éducatif. « Ça a marché ici, mais ça ne marchera sûrement pas ailleurs… » se dit-on.


Depuis sa démission, l’ancienne professeure est intervenue dans quelques conférences, défendant l’idée que ses méthodes d’enseignement, basées sur l’action, la motivation et l’amour, sont plus efficaces que la méthode de l’enseignement passif.

Twitter / Clnalvarez


Soutenue par la communauté scientifique et par une partie du professorat, elle reste néanmoins critiquée, si ce n’est jalousée, par une autre partie du corps enseignant. On lui reproche notamment d’avoir bénéficié d’un cadre favorable pour mettre en pratique ses méthodes… Quoi qu’en dise, Céline Alvarez fait débat et c’est sûrement ce qu’elle recherchait pour faire avancer les préceptes d’enseignement à la française !


Aujourd’hui, elle publie un livre intitulé « Les Lois naturelles de l’enfant » afin de démontrer que les méthodes de l’Éducation Nationale vont à l’encontre du développement cognitif naturel de l’enfant. En les enfermant dans un cadre qui privilégie le « bourrage de crâne » de connaissances, les enfants sont forcés d’apprendre, sans découvrir les choses par eux-mêmes.  Et pour Céline Alvarez, l’épanouissement devrait être le mot d’ordre de l’éducation.

Les Arènes

Découvrez la vidéo de son reportage sur France 2 :

École : enseigner autrement

Incroyable sa méthode, n’est-ce pas ?
Source : France TV Info
Commentaires