« Stratégie autisme » : 340 millions d'euros de budget sur cinq ans prévus pour « permettre aux enfants d'avoir une scolarité normale »

Par
764
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

C'est une bonne nouvelle pour la prise en charge de l'autisme en France. Emmanuel Macron a décidé de déployer un budget en ce sens, afin de faciliter la recherche et le dépistage de l'autisme. Le gouvernement consacrera 340 millions d'euros sur cinq ans.

Alors qu'il était en déplacement à Rouen, dans le cadre d'une visite de l’unité d’intervention développementale précoce (Unidep) du CHU de Rouen, Emmanuel Macron s'est exprimé au sujet de la « stratégie autisme » du gouvernement qui représente le 4e plan autisme et qu'il présentera ce vendredi, 6 avril. Une stratégie qui comprendra l'aide des parents face aux coûts des dépistages en créant un « forfait de remboursement pour les parents à partir du 1er janvier 2019 ».

Le but de cet investissement est, selon le Président de la république, de « renforcer la recherche, prévention, diagnostic et inclusion» pour l’autisme et de rajouter » qu'il « faut avoir un diagnostic le plus tôt possible. Nous allons généraliser la formation de tous les professionnels, pédiatres, médecins, pour avoir, au 9e mois ou au 24e mois, aux consultations prévues, le réflexe de vérifier le minimum et alerter sur un trouble psycho-autistique. »

En plus d'apporter des solutions financières, le gouvernement, grâce à cette stratégie entend « permettre aux enfants d’avoir une scolarité normale, pour que cette génération puisse rentrer en maternelle en 2021, soit dans une unité spécialisée, soit à l’école avec des auxiliaires de vie scolaire ». Concrètement, le Chef de l'État espère pouvoir soulager les enfants et les parents, le tout en donnant aux enfants autistes d'avoir la chance de suivre une scolarité normale.

« Vous allez économiser énormément d’argent si vous arrivez à inscrire très tôt un jeune enfant de 2 ans dans un programme qui permettra ensuite de le scolariser normalement. Aller en IME [institut médico-éducatif] coûte beaucoup plus cher. Cette stratégie d’inclusion consiste à mettre de plus en plus d’enfants dans des écoles normales et les pathologies lourdes dans les IME. »

Source : AFP
Commentaires
Vous aimerez aussi