Fleurs CBD et taux de CBD : attention aux arnaques

1 242partages

Tandis que les commerces de CBD poussent comme des champignons un peu partout en France, y compris en ligne, il est important d’attirer l’attention des consommateurs sur certaines pratiques douteuses concernant l’affichage des taux de CBD.

Pixabay

Pour une fleur de chanvre à l’état naturel :

- si celle-ci est bel et bien issue du catalogue européen autorisé, et

- si celle-ci respecte le taux légal de THC inférieur à 0,2% (seuil maximal autorisé en Europe), alors il est scientifiquement impossible d’observer des taux de CBD supérieurs à 8%.

Or, des taux de CBD très largement supérieurs à 8% sont arborés par de très nombreux CBD shops sans que ces derniers ne fournissent aucune explication à leur clientèle.

Découvrons quelle est la relation entre taux de CBD et taux du THC. Que dit la législation européenne à ce propos ? Et de quelles ruses les commerçants usent t-ils pour falsifier les taux de CBD qu’ils déclarent ? Cela pourrait-il être dangereux pour le consommateur ?

Synergie CBD:THC, pourquoi faut-il avoir les deux ?

Lorsque nous parlons de produits à base de cannabis, le terme « ratio » revient souvent. Ce dernier fait référence au ratio THC:CBD ou THC/CBD. C’est la quantité de THC par rapport à la quantité de CBD. Vous pouvez avoir un ratio THC/CBD dans n’importe quelle forme de cannabis, y compris les fleurs, les concentrés, les topiques, les teintures et les capsules. Un rapport de 1:1, par exemple, signifie qu’il y a autant de CBD que de THC dans chaque dose. Si le rapport est de 1:5, cela veut dire qu’il y a 5 fois plus de CBD que de THC dans chaque dose.

Comprendre la synergie entre le THC et le CBD est très intéressante. En effet, ces deux composantes de la plante de cannabis sont à la fois complémentaires et antagonistes.

Explications :

« Le tout est plus grand que la somme de ses parties ». Cette citation d’Aristote peut être simplifiée en un mot : synergie. En jargon scientifique, la synergie est définie comme l'interaction entre les composés lorsqu'ils sont combinés, elle produit des effets plus importants que si les composés sont utilisés individuellement.

Effets complémentaires : Le THC et le CBD interagissent tous deux avec le système endocannabinoïde via les récepteurs endocannabinoïdes et sont ainsi capables de favoriser la santé et la guérison. Dans une étude datant de 2010 et publiée dans The journal of pain and symptom management, les chercheurs ont comparé un extrait de THC+CBD à un extrait de THC seul dans le traitement de la douleur réfractaire au cancer. L’extrait de THC+CBD s’est révélé plus efficace que le THC seul ou un placebo (http://files.iowamedicalmarijuana.org/petition/2012/Johnson_2010.pdf). Cette synergie est connue sous le nom d’effet d’entourage ou effet complémentaire.

Effets antagonistes : Pour comprendre la somme, il faut d'abord évaluer les parties. Le CBD et a un effet apaisant physiquement, tandis que le THC a des effets stimulants cérébraux. Pris ensemble, le CBD est capable de contrebalancer les effets enivrants du THC. Le CBD fonctionne en effet comme un modulateur allostérique négatif, ce qui signifie que le CBD se lie à un site sur le récepteur CB1, distinct du site de liaison du THC. Cet attachement amène le site récepteur où se lie le THC à changer la forme du récepteur, ce qui crée une liaison moindre du THC et une activation moindre du récepteur CB1. Et par conséquent il y a diminution des effets psychotropes du THC (https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/25667194).

La loi européenne impose de trouver un taux de THC ne dépassant pas 0,20 %

La plupart des gens ne demandent que des produits CBD parce qu'ils pensent que le CBD seul soulagera leurs maux sans « se défoncer ». La vérité c’est qu’un certain niveau de THC est nécessaire pour vraiment avoir un effet notable. Nous en avons parlé en expliquant les effets complémentaires et antagonistes THC/CBD. Toutefois, il y a certaines limites ; Si la fleur de chanvre est autorisée en Europe, son taux de THC ne doit pas dépasser 0,2% (bientôt 0,3% suite au vote du parlement européen qui a eu lieu le 23 octobre 2020). Cela étant dit, le taux maximum de THC doit être inférieur ou égal 0,2% (https://www.legifrance.gouv.fr/loda/id/JORFTEXT000000351447/2019-07-02/).

Le CBD et le THC sont complémentaires, antagonistes mais aussi proportionnels ; quand le CBD augmente, le THC augmente aussi, et vis versa. Ainsi, pour une fleur naturelle de chanvre dont le taux de THC est de 0,19%, son taux de CBD sera compris entre 3% et 8% maximum, suivant la génétique de la fleur. Au delà de 8% c'est scientifiquement impossible !

Voici un petit calcul qui illustre ces chiffres :

Rappelez-vous la notion de ratio THC/CBD. En Europe, les ratios normaux génétiquement induits d’une fleur de chanvre sont les suivants :

Ratio

Signification

Taux (en %) de CBD pour 0,19% de THC

1:20 (norme dans le CBD)

Pour 1% de THC, il y a 20% de CBD

0,19 x 20 = 3,8

1:30 (fleur naturelle de très grande qualité)

Pour 1% de THC, il y a 30% de CBD

0,19 x 30 = 5,7

1:40 (fleur provenant d’une génétique et culture indoor exceptionnelle)

Pour 1% de THC, il y a 40% de CBD

0,19 x 40 = 7,6

Il est donc impossible selon ces chiffres de trouver sur le marché européen des fleurs de CBD affichant 8% ou plus de CBD avec moins de 0,2% de THC, sauf si ces fleurs ne sont tout simplement PAS naturelles !

Taux de CBD artificiellement augmentés, est-ce possible ?

Pour augmenter artificiellement les taux de CBD, plusieurs pratiques douteuses se sont installées sur le marché européen. Certains fournisseurs n’hésitent pas à tromper le consommateur en vaporisant une solution soluble enrichie en cannabidiol sur les bourgeons, et ce, sans l’annoncer. D’autres ajoutent des isolats de CBD. Un isolat est une fine poudre de CBD qui est pure à 99% et qui se présente sous forme de cristaux. Pour les fixer, des additifs sont utilisés ; le plus souvent ce sont des solutions de synthèse provenant du marché chinois, dont l’éthanol. Mal utilisés, et au-delà d’une certaine température, ces additifs sont non seulement nocifs pour les poumons, mais ils dégradent la molécule de CBD. (https://www.inrs.fr/publications/bdd/fichetox/fiche.html?refINRS=FICHETOX_48) Par la suite, l’échantillon est aromatisé via des terpènes pour obtenir une odeur forte et agréable. Les terpènes sont les principaux constituants des huiles essentielles ; C’est eux qui donnent l’odeur et les arômes caractéristiques de chaque variété de plante.

A la fin, vous achetez un produit dégradé, dénaturé, dangereux pour la santé et dont le prix est élevé car le taux de CBD marqué sur l’emballage est gonflé.

Ce n’est pas tout...

D’autres fournisseurs n’hésitent pas à falsifier les résultats concernant les taux réels du THC. Rappelez vous CBD et THC sont proportionnels. Ainsi, pour arriver à marquer sur l’étiquette 8%, 15%, voire 20% de CBD, il est évident qu’ils utilisent des variétés de plantes dont le THC est largement supérieur à 0,2%. Ceci est visiblement illégal et peut induire des effets psychotropes, très redoutés par la majorité des consommateurs, surtout par les sportifs qui sont souvent confrontés à passer des tests anti-dopage.

Dès à présent, vous connaissez comment démystifier le vrai du faux concernant les ratios THC/CBD. Ainsi, si vous tombez sur du CBD à plus de 8% avec seulement 0,2% de THC, ne l’achetez pas !