La France devient le premier pays au monde à bannir la vaisselle plastique jetable !

Par
3 967
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Suite à un décret signé le 30 août 2016, la France prévoit de limiter la consommation de la vaisselle en plastique pour lutter contre le gaspillage qui dégrade l’environnement.


Un pique-nique au soleil de prévu ? Ou une grande fête d’anniversaire pour les enfants ? De suite, on opte pour le plus simple : s’éviter de perdre du temps dans la cuisine pour faire la vaisselle. Dès lors, on mise sur la simplicité et l’efficacité des assiettes, des couverts et des verres en plastique.

pretajeter.com


Seulement voilà, bientôt, il ne sera plus possible de s’en remettre à la vaisselle en plastique jetable, pour le bien de l’environnement. En effet, la France compte limiter la consommation de ces ustensiles afin de promouvoir la vaisselle composée majoritairement de matières biosourcées, et ce à partir du 1er janvier 2020.


Un décret signé le 30 août dernier vient de poser une première pierre à l’édifice de la lutte contre le gaspillage et pour la préservation de l’environnement. Par exemple, en France, ce sont près de 5 milliards de gobelets en plastique qui sont jetés, soit 150 à la seconde.


Selon Le Parisien, 34% des verres en plastique sont incinérés tandis que 51% restent enfouis dans les décharges et que 14% sont tout simplement jetés en pleine nature. Seul 1% de ces verres en plastique sont recyclés… C’est donc sans compter de ce qu’il advient des autres produits en plastique jetable comme les couverts et les assiettes.

madeinmarseille.net


Plus précisément, la loi impose que 50% des matières utilisées dans la vaisselle jetable devront être biosourcées en 2020. Ce chiffre passera à 60% en 2025. Mais qu’est-ce que c’est une matière biosourcée ?


Grosso modo, c’est une matière d’origine biologique (à l’exception des matières intégrées dans des formations géologiques ou fossilisées). Parmi ces matières, on pourrait retrouver de l’amidon de maïs, du bambou, de la fibre textile ou encore de la fécule de pomme de terre.

greenevolution.ru


Après l’interdiction des sacs en plastique actée au mois de juillet dernier, la France entame donc un nouveau processus vers sa transition énergétique, promouvant l’économie circulaire à l’instar du recyclage, dans le cadre d’une politique de développement durable.


En plus de cela, si la loi est bien maintenue d’ici 2020, la France sera donc le premier pays au monde à adopter cette mesure, si importante pour l’écologie et l’environnement

À force de se faire voler par un ours, un apiculteur décide de le filmer pour voir quel miel est le meilleur
Commentaires