ONPC : Marlène Schiappa recadre avec classe Jean-Claude Van Damme après ses propos sexistes et homophobes

Par
2 308
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Samedi 30 juin, pour la dernière de Yann Moix aux côtés de Laurent Ruquier dans « On n'est pas couché », l'acteur belge Jean-Claude Van Damme a interrompu Marlène Schiappa avant de se faire recadrer par la secrétaire d'État.

« Ça ne me fait pas rire » a-t-elle glissé alors que l'animateur tentait de détendre l'atmosphère suite aux propos ahurissants de l'acteur réputé pour sa philosophie particulière. Samedi soir sur France Télévision, Laurent Ruquier et ses chroniqueurs ont pu assister à une scène surréaliste entre Marlène Schiappa et Jean-Claude Van Damme.


La secrétaire d'État faisait face à Yann Moix et Christine Angot, qui lui posaient des questions quand, tout à coup, l'acteur belge lâche : « Si toutes les femmes travaillent, qui s’occupe des enfants à la maison  ? » avec la même rapidité d'exécution que ses coups de pied retournés. Marlène Schiappa se retourne et rétorque : « Interrompre une femme, ça s’appelle du mansplaining » avant d'ajouter, « c'est-à-dire quand un homme interrompt une femme pour lui expliquer qu'il sait mieux qu'elle des choses sur son propre domaine d'expertise ».

C'est alors que JCVD tente une parade : « Les femmes sont comme des fleurs ». Marlène Schiappa, peu convaincue par cette phrase bateau, enfonce le clou en lui expliquant « qu'en France, une femme meurt tous les trois jours sous les coups de son mari ».

Homosexualité et zoophilie

L'interview reprend dans le calme. Au moment d'aborder le mariage pour tous, JCVD revient à la charge : « Les hommes se marient, les femmes se marient, les chiens se marient… Tout le monde se marie et tout le monde divorce  ! » s'exclame-t-il. La secrétaire d'État, alors outrée par cette déclaration et par les rires du public, affirme : « Ca ne me fait pas rire » puis précise : « On est le jour de la marche des fiertés, où les gens vont marcher pour défendre leurs droits. La dernière fois que quelqu'un a fait un parallèle entre l'homosexualité et la zoophilie, c'était un élu du Front National en conseil municipal, il a été condamné par la justice, il a eu une amende. Je trouve ça juste très choquant, tout le reste mis à part, je pense qu'on ne peut pas comparer des choses qui ne sont pas comparables. Y a des gens qui sont frappés, insultés parce qu'ils sont homosexuels, il faut les soutenir » argumente la chargée de l'Égalité entre les femmes et les hommes.

Le karatéka n'en rate pas une et continue de s'enfoncer face à la jeune femme : « Moi j'ai beaucoup de copains qui sont homosexuels. Le mariage, s'ils veulent se marier, c'est bien, mais la question est que si tous les garçons se marient ensemble et toutes les femmes se marient ensemble, comment on va faire des enfants  ? »

Et face à cette ultime déclaration, Marlène Schiappa se retourne vers Laurent Ruquier avec un regard dépité, ne laissant aucun doute sur sa pensée. L'animateur répond malicieusement que la Belgique, pays de naissance de JCVD, avait légalisé le mariage homosexuel bien avant la France.

Elle ne rétorque même plus, sûrement, fatiguée des absurdités de JCVD. L'acteur belge calme ses ardeurs et décide de ne plus interrompre l'interview. Peut-être, a-t-il compris, que le silence est d'or dans ces moments-là.

VIDEO : Des grands-parents célèbrent leur 60e anniversaire de mariage avec de sublimes photos de mariages réalisées par leur petite-fille
Marlène Schiappa
Commentaires