À Périgueux, ce passage piéton aux couleurs de la communauté LGBT livre un beau message de tolérance

Par
1 660
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

La cause LGBT n'en finit plus de gagner du terrain. Après le passage piétons à Atlanta avec les couleurs de l'arc-en-ciel, qui symbolise la communauté LGBT, c'est en à Périgueux, que le premier passage piéton de ce type voit le jour en France. Une démarche qui s'inscrit dans un désir de tolérance et de soutien.

Alors que ce jeudi 17 mai est placé sous le signe de la journée mondiale de la lutte contre l'homophobie et la transphobie, le rapport annuel de SOS Homophobie rapportait des chiffres alarmants. De 2016 à 2017, les actes homophobes ont augmenté de 5%. Un constat alarmant qui traduit d'un certain malaise, rendu disponible grâce à 1 575 témoignages en ce sens, confiés à l'association.

Bien que le mariage pour tous soit autorisé depuis cinq ans maintenant, il existe encore des personnes qui ne comprennent ni n'acceptent qu'une personne puisse être homosexuelle et qui s'oppose à leur union civile. D'autres ont préféré la violence et l'invective. En 2017, selon Inter-Stats, 17% des faits reportés correspondent à des actes de violences en raison de l'orientation sexuelle de la victime, 30% correspondent à des injures et 20% à des menaces.

Aujourd'hui, la ville de Périgueux, à l'occasion de la journée mondiale de la lutte contre l'homophobie, a frappé fort. Emboîtant le pas à la ville d'Atlanta lors de la commémoration du premier anniversaire de la fusillade au Pulse, une boîte gay située à Orlando, Périgueux a mis en place passage pour piétons aux couleurs de la communauté LGBT. Pas de militantisme pour le maire de la ville, Antoine Audi : « Ce n’est pas un acte militant, mais une volonté de lutter contre l’intolérance », confie-t-il au Parisien.

Pourquoi un passage pour piéton ? Question de durée de temps, selon Stéphane Lozach, responsable de l'association SOS Homophobie, qui s'est exprimé auprès du Parisien : « Nous n’imaginions pas organiser une Gay pride pour cette journée mondiale alors que ce projet, qui va durer dans le temps, nous ressemble vraiment » et de rajouter que « les couleurs de l’arc-en-ciel en plein centre-ville, avec ce passage au pied de l’arbre de la liberté, c’est un symbole fort ».

Répondant aux normes de sécurité, le passage pour piétons a été financé par la mairie et a pour vocation de devenir permanent. Une belle initiative qui permettra peut-être d'ouvrir la porte à d'autres signes de soutien.

Source : Le Parisien
Commentaires