Ces toilettes futuristes recyclent les excréments et font gagner de l'argent à ceux qui y font leurs besoins

Bouton whatsapp

Focus aujourd'hui sur une invention aussi utile qu'improbable avec ces toilettes écologiques qui recyclent les matières fécales, tout en offrant de la crypto-monnaie à ceux qui y défèquent.

Gagner de l’argent en déféquant, tout en recyclant ses excréments, c’est désormais possible.

Oui vous avez bien lu !

Ceci peut prêter à sourire mais c’est pourtant très sérieux et cela se passe en Corée du Sud.

Crédit photo : Reuters

Un enseignant coréen invente des toilettes écolos qui recyclent les excréments, tout en offrant de la crypto-monnaie à ceux qui les utilisent

Cho Jae-weon, un professeur et ingénieur de l’université d’Ulsan, a en effet mis au point des toilettes futuristes et écologiques qui permettent de recycler la matière fécale, tout en offrant de la monnaie virtuelle - appelée Ggool (« miel » en coréen) - à ceux qui les utilisent.

« Ces toilettes convertissent les excréments en ressources précieuses et protègent l’environnement. Les matières fécales envoyées par les toilettes sont stockées sous terre, puis transférées dans le réservoir de digestion anaérobie à micro-organismes. Dans ce réservoir, du gaz méthane est produit, puis les matières fécales restantes sont stockées ici et deviennent du fumier. Le gaz méthane est ensuite stocké et utilisé dans la cuisine et dans la salle de bains », explique l’enseignant dans des propos rapportés par le Huffington post.

Selon ses calculs, en partant du postulat qu’une personne défèque en moyenne 500 grammes d’excréments par jour, ce gaz récolté pourrait ainsi générer 0,5 kWh d’électricité, ou pourrait être utilisé pour faire rouler un véhicule électrique sur environ 1,2 km.


Inscrivez-vous à la Newsletter de Demotivateur !
*En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir notre newsletter

Au sujet de l'auteur : Mathieu D'Hondt

Évoluant dans la presse web depuis l’époque où celle-ci n’en était encore qu’à ses balbutiements, Mathieu est un journaliste autodidacte et l’un de nos principaux rédacteurs. Naviguant entre les news généralistes et les contenus plus décalés, sa plume s’efforce d’innover dans la forme sans jamais sacrifier le fond. Au-delà de l’actualité, son travail s’intéresse autant à l’histoire qu’aux questions environnementales et témoigne d’une certaine sensibilité à la cause animale.