Il ne jette pas ses déchets pendant 4 ans puis les prend en photo. 4 ans de consommation, ça donne ça :

Par
41
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Antoine Repessé, un photographe lillois indépendant de 36 ans, a eu l’idée garder les emballages de ses déchets pendant quatre ans, dans son appartement. À la suite de cette géante récolte d’ordures, il a créé une série de photographies pour dénoncer les excès et les contradictions de la société de consommation.
@antoinerepessé
Ce projet a débuté de manière totalement fortuite un jour où l’artiste a loupé le passage du camion- poubelle. Effaré par la quantité de déchets qu’il produisait, il a décidé de ne plus jeter les emballages de ce qu’il consommait dans un projet intitulé « 365 Unpacked », décrit comme « la petitesse de l’homme à côté des ordures ». Ce qui devait au départ durer 1 an en a duré 4 et au final, c’est plus de 70 m3 d'emballages qui ont été collectés. Impressionnant.

Il raconte à l’Obs que « vivre avec des déchets ne faisait pas partie du projet. Mais mon appartement était le seul endroit où je pouvais les stocker…» Au total, il a réussi à rassembler plus de 800 kilos de journaux, 4 800 rouleaux de papier toilette, 1 600 bouteilles de lait ou encore 5 000 paquets de cigarettes. 200 personnes de son entourage ont aidé Antoine dans l’accumulation des emballages. 

« On nous parle souvent de la quantité de déchets que nous produisons, mais je pense que ça a beaucoup plus d’impact de le montrer », a-t- il dit au Huffington Post américain
@antoinerepessé
Entassées chez lui dans de grands sacs le temps nécessaire au ramassage, Antoine a ensuite disposé les ordures dans les pièces où elles ont été utilisées. Ces mises en scène sont saisissantes. Les tonnes d’emballages recouvrent les personnages et submergent les meubles. Les photographies sont à la limite du surréaliste dans des décors simples à l’éclairage léché, comme « des pubs antipubs », explique-t- il.

L’accumulation de monticules de déchets était pour lui un moyen de « faire comprendre les enjeux de la société actuelle », d’alarmer la population sur la surproduction d’emballages et des solutions qu’il existe pour tenter de diminuer chacun à son niveau sa production d’ordures.

Pour lutter contre la pollution émise à cause des déchets ménagers, des mesures sont prises un peu partout dans le monde, comme des collectifs et des associations qui sont à l’origine de projets de compost en ville, de boutiques d’alimentation en vrac, etc. En France, à partir du 1er juillet 2016, un décret entre en vigueur interdisant les sacs de caisse en plastique d’une certaine épaisseur.

Penser à recycler ses emballages permet de faire circuler la matière et de réduire son impact environnemental. Le site Planetoscope recense en temps réel les statistiques françaises et européennes sur la consommation et la production des ressources naturelles et sur les données environnementales. Après les images, les chiffres sont un bon moyen d’éveiller les consciences sur le consumérisme.
@antoinerepessé
@antoinerepessé
@antoinerepessé
@antoinerepessé
@antoinerepessé
@antoinerepessé
Et vous, quels sont vos conseils ou vos astuces pour réduire les déchets ?
Cet adorable sac à dos abeille permet de protéger la tête de votre bébé
Commentaires