Dans l'Orne, les habitants de ce village prient ceux qui ne supportent pas les bruits de la campagne de partir

1 026partages
Bouton whatsapp

Dans le village de Bonsmoulins, dans l’Orne, plusieurs habitants ont décidé de protester contre ceux qui ne supportent pas les bruits de campagne, en leur demandant de partir.

La commune de Bonsmoulins, dans l’Orne, est un petit village de campagne de 250 habitants. Dans cette bourgade, on retrouve plusieurs bruits typiques de la campagne comme le chant du coq et les bruits de tracteurs des agriculteurs qui travaillent… mais plus le son des cloches. En effet, certains nouveaux habitants se sont plaints de ce bruit et ont demandé l’arrêt du clocher, pour leur tranquillité.

Crédit photo : iStock

L’arrêt des cloches a provoqué la colère d’autres habitants, attachés aux bruits de la campagne qui rythment la vie du village.

« Il n’y a plus rien, il n’y a plus de commerces dans le bourg, si en plus on enlève les cloches… Ça fait partie du patrimoine. Moi, je ne comprends pas comment on peut râler après une église qui sonne alors que dans les grandes villes, il y a des klaxons et du bruit toute la journée », a déclaré Esther, habitante de Bonsmoulins.

Ils demandent aux grincheux de partir

Pour défendre leur village, plusieurs habitants ont exprimé leur mécontentement face aux nouvelles personnes qui ne supportent pas les bruits typiques de la campagne. Ils ont clairement demandé aux nouveaux habitants de partir et de trouver un autre endroit qui leur conviendrait mieux. Pour cela, plusieurs habitants ont posé des pancartes et des affiches devant chez eux, avec un message clair.

Crédit photo : Le Réveil Normand

« Ici, à Bonsmoulins, nous aimons entendre les cloches qui sonnent, les coqs qui chantent de bonne heure, les enfants qui jouent et crient, les agriculteurs qui travaillent tôt le matin et tard le soir pour nous nourrir. Alors si vous ne supportez pas cela, vous n'êtes pas au bon endroit », peut-on lire sur l’un des panneaux.

Des panneaux pour prévenir des bruits de campagne

Bonsmoulins n’est pas le seul village en France où l’on peut trouver ce type d’affichage. Dans le Gard, à Saint-André-de-Valborgne, un panneau a été installé à l’entrée du village pour prévenir les touristes qu’ils entendront des bruits de campagne comme le chant du coq, le déplacement de vaches sauvages, les bruits des agriculteurs ou le son des cloches.

« L’idée du panneau m’est venue l’année dernière, a expliqué Régis Bourelly, le maire du village. Plusieurs touristes sont venus me chahuter parce que les cloches sonnaient, les chiens aboyaient et le coq chantait. Les gens ne supportent plus rien aujourd’hui. On est à la campagne ici ! »

Crédit photo : Régis Bourelly

C’est également le cas à Noyen-sur-Sarthe, où trois panneaux ont été disposés par le maire de la commune à l’entrée du village. Ils signalent les « nuisances d’une ville où l’on vit bien », et préviennent les nouveaux arrivants : « Si vous appréciez tout ça, vous êtes les bienvenus. En cas d’allergie, bonne route ! »

En janvier 2021, le Parlement français a quant à lui reconnu la notion de  « patrimoine sensoriel » des campagnes, ce qui signifie que les nuisances sonores et olfactives présentes dans les petits villages sont désormais protégées. Ainsi, les citadins arrivant à la campagne ne pourront plus porter plainte contre ces bruits et odeurs.

Source : Actu
Bouton whatsapp